Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 James Edward Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: James Edward Wilson   Lun 6 Sep - 19:36

○~ Nom ~○: Wilson

○~ Prénom ~○ :  James Edward

○~ Age~○ :  23 ans (18 Juin)

○~ Avatar~○ :  Toshiro Hijikata
Spoiler:
 

○~ Profession ~○ : Professeur d'Anglais et de Psychisme [Passe-partout en quelque sorte, pour ceux qui veulent.]

○~ Orientation Sexuelle ~○: Ne s'est jamais vraiment posé la question, donc : Hétérosexuel.


○~ Description du Caractère ~○ :
James est un jeune homme plutôt froid, il ne parle jamais pour ne rien dire et certainement pas pour faire la conversation. Les discussions stériles ne l'intéressent pas car pour lui rien n'est plus désagréable que de perdre du temps James n'aime pas la solitude, et pourtant, il reste souvent seul par choix afin de ne pas penser à des personnes qu'il aimerait avoir à ses côtés et qui ne sont pas là. Il se pense malchanceux, et de cette façon, il évite de se mêler à trop de personnes, histoire d'éviter de leur apporter la poisse. Alors, il lui est devenu difficile de se faire des amis et de plus, ceux qui le connaissaient avant trouvent qu'il a changé, ce qui est vrai, alors il n'a plus personne sur qui compter. Plutôt intelligent, il n'en reste pas moins compréhensif lorsqu'il est en face d'une classe avec des élèves qui ne comprennent rien à rien. Il a étudié un peu de psychologie pour essayer de s'adapter à chacun et reste ouvert à différentes formes de pédagogie, malheureusement cela ne suffit pas toujours. Il a de l'autorité et un charisme qui fait qu'on a tendance à l'écouter et à le suivre. En fait, James a, ou plutôt avait, l'âme d'un leader, même si maintenant il a du mal à se mettre en avant.
Le jeune homme n'aime pas qu'on le contredise, ni qu'on lui donne des ordres, cela ne lui inspire que du mépris, sauf si cela vient d'un de ses supérieurs et que l'ordre correspond à une tâche banale de son travail évidemment...
S'il y a bien une chose qu'on pourrait ne pas attendre de lui, c'est que James a le cœur sur la main, il fera tout (même s'il s'en cache bien) pour aider son prochain, même les inconnus. Il risquerait sûrement même sa peau pour quelqu'un sans trop y réfléchir, car malgré son tempérament d'homme calme et distant, il est aussi impulsif et susceptible, capable d'agir sur un coup de tête et de quitter un endroit par simple mécontentement. Comme un gamin, James peut bouder, pas en public évidemment, mais là, tout seul dans son coin, alors il ne faudra pas s'étonner si vous le voyez faire la moue de temps en temps, tout seul, posé sur un banc dans le parc.
Depuis l'accident et alors qu'auparavant c'était un homme joyeux et expansif, James est en constante dépression, il a dû mal à se faire à l'idée qu'il ne reverra plus la femme qu'il aimait et aussi que la vie qu'il avait prévu ne sera jamais la sienne... Il vient souvent des idées noires et des envies de suicide, seulement il sait que sa famille compte sur lui et que les décevoir ne peut pas faire partie de ses plans. Il a donc décidé de partager son savoir, à la fois sur sa langue natale et son pouvoir à des élèves qui n'auraient pas eu la même chance que lui à ses débuts... Il pense aussi qu'être forcé de voir du monde ne pourra que lui faire du bien et peut-être lui redonner foi en la vie.

○~ Description Physique ~○ :
James est un jeune homme beau et élégant, il est assez grand et a une silhouette plutôt agréable. À la belle époque il en jouait souvent, mais depuis qu'il a perdu la personne qu'il aimait et aime sûrement encore, c'est devenu difficile pour lui de se mettre en avant et de séduire. Il n'en a plus l'envie alors à la place d'un sourire franc, on ne peut remarquer un visage cerné et des lèvres sèches. Enfin, venons en aux détails : ses cheveux sont bruns, il aime les porter afin qu'ils ne soient pas trop courts et en bataille organisée, histoire de paraître assez cool pour les gens qu'il côtoie tout en conservant cet aspect apprêté qu'il garde toujours. Ses yeux sont sombres, noirs et son regard et perçant, il donne l'impression qu'il pourrait faire fondre d'un regard chaque personne qu'il croiserait (oui, il aime bien imaginer qu'il a ce genre de pouvoirs mais hélas, le sien est tout autre). Il porte des tenues sombres, pour se fondre dans la masse et parfois oublier qu'il existe. Pour son propre dégoût, il fume assez souvent, il n'est donc pas rare de le trouver à l'extérieur, cigarette en bouche et regard dans le vide. Il sait que c'est mauvais pour lui mais chaque tentative d'arrêt fut infructueuse et il a reprit de plus belle depuis l'accident et selon lui, cela pourrait être pire. Depuis quelques mois, il a un teint pâle, due à l'enfermement à l'hôpital mais aussi du fait qu'il ne sortait plus de chez lui avant que son père ne fasse le voyage pour le sortir de son antre. Il reprendra sûrement un peu de couleurs à Yoru, si le soleil est au rendez-vous.
James ne quitte que très rarement son étui à violon. Il s'agit d'une mallette rectangulaire qu'il traîne assez souvent, à la recherche d'un endroit où jouer tranquillement. Il ne joue que très rarement en public et préfère de loin mettre une sourdine sur son instrument et s'isoler.
Le jeune homme ne peut s'empêcher de vivre dans le passé, il garde donc en pendentif, accroché à une chaîne en argent, l'alliance que Amélie avait décidé de lui offrir. Il la cache habituellement sous ses vêtements, mais il lui arrive parfois de sortir le collier et de faire tourner cette bague entre ses doigts, songeant à ce que son avenir aurait pu être si le destin n'avait pas été contre lui.

○~ Description du Pouvoir ~○ :
Don ou malédiction, James a la capacité de créer des illusions. Cela ne peut être qu'un seul petit objet qui apparaît dans une pièce alors qu'il n'existe pas, mais cela peut aller à un petit monde dans lequel il peut enfermer une personne, parfois sa propre personne. James est illusionniste, il créé des hallucinations, personnelles ou collectives. Elles peuvent rendre heureux, elles peuvent rendre fou. Il peut aussi en perdre totalement le contrôle et elles peuvent agir d'elles-mêmes. Si il utilise son pouvoir trop longtemps, il peut lui-même perdre l'esprit et se perdre dans son hallucination, c'est malheureusement déjà arrivé.


○~Histoire ~○ :

James est né durant au printemps, dans une famille anglaise de Oxford. Jusque là, tout allait bien, fils unique, il faisait le bonheur de ses deux parents. Ils n'auraient pas d'autres enfants, un suffirait bien à faire leur fierté. Et c'était vrai, depuis tout petit le garçon montrait de bonnes facultés mentales. Et aussi des prédispositions pour quelque chose d'un peu différent... Alors qu'il n'avait que cinq ans, le garçon se mit à pleurer, à hurler sans explication réelle, jusqu'à ce que son père accoure dans la chambre et comprenne que son fils était comme lui, qu'il était un mutant comme lui. Le père de James pouvait en effet contrôler un élément : l'eau. Il maîtrisait son pouvoir depuis longtemps et cela ne l'avait jamais empêché de vivre. Seulement, le type de pouvoir de son fils lui était inconnu. Il voyait que son enfant était en désarroi, mais ne comprenait pas d'où tout ceci venait. La crise passa, les jours aussi, mais le mystère restait entier, jusqu'à ce qu'à James se mette à rire et que cette fois, ses parents comprennent pourquoi. La chambre du bambin avait été transformée en une jungle équatoriale, peuplée d'oiseaux plus colorés les uns que les autres. Réplique exacte d'un des livres de coloriage qu'avait le petit garçon. Alors les arbres étaient bleus, et les oiseaux violets et jaunes, oui, son côté artistique pouvait être contesté, mais néanmoins... Il était capable de créer des illusions, imparfaites et courtes, car dès que le garçon jeta un œil à ses parents, tout disparu et la chambre revint à son état normal. Ni une ni deux, James déclara son garçon aux autorités, comme il fallait le faire à cette époque. Cependant, les parents de l'enfant décidèrent de ne pas l'envoyer dans un institut spécialisé, désirant qu'il ait une éducation comme n'importe quel enfant. William, le père de James, serait donc son tuteur spécialisé, il lui apprendrait en premier lieu à ne pas utiliser son pouvoir n'importe où et n'importe quand.
James eut donc une enfance presque banale, il était doué pour de nombreuses choses, il apprit rapidement à ne pas utiliser trop son pouvoir, cependant, il avait du mal à le maîtriser pour sa propre personne et des hallucinations venaient parfois le perturber. Il rêvait éveillé en quelque sorte, ce qui pouvait paraître étrange quand on l'observait. Malgré tout, il réussit sans problème à l'école primaire et put ainsi rejoindre un collège, puis un lycée d'exception. James était quelqu'un de joyeux, de blagueur, tout en restant très concentré pour ses cours, il était apprécié de tout le monde et n'avait jamais aucun problème, bien au contraire. Il était du genre à se poser comme négociateur et à régler les soucis des autres. James faisait du théâtre, amoureux des œuvres de Shakespeare, de Marlowe et de leurs contemporains il aimait se déguiser, il aimait aussi être un autre et oublier ce qu'il appelait son « handicap ». Il avait d'ailleurs une autre passion pour le sortir de ses démons : la musique. Tout comme Ingres, il avait son violon, un magnifique violon qu'il avait reçu pour son quatorzième anniversaire et l'obtention de son GCSE (équivalent Brevet), il s'entraînait dessus tous les jours sans exception, cela lui donnait un petit côté solitaire mais il adorait ce sentiment de plénitude que l'instrument lui apportait. C'était ses deux principaux passe-temps, il rencontrait alors ses amis lors de répétitions, représentations et concerts. Il arrivait même qu'il soit dans le même temps acteur et musicien. Seulement, lors d'une représentation et alors qu'il entrait sur scène, son stress fit qu'il créa une illusion autour de lui sans s'en apercevoir, tout à coup, il n'y avait plus personne sur scène et dans le public. Le garçon paniqua et appela à l'aide sous les rires des spectateurs, jusqu'à ce qu'on vienne le chercher. James était donc monté sur scène et avait crié devant tout le monde des choses incompréhensibles. Des élèves étaient là, des adultes, ses professeurs, ses amis, l'illusionniste venait d'avoir la honte de sa vie et tout cela était la faute de son fichu pouvoir. Certes il semblait que ce soit quelque chose de banal dans le sang des Wilson, mais pour James cela expliquait pourquoi ils avaient toujours souhaité n'avoir qu'un seul enfant. Il se sentit comme un boulet le temps que les quelques semaines de moqueries passent et que tout le monde oublie cette mésaventure, sauf lui.
Enfin, heureusement, tout le reste se passait bien, personne ne sut jamais la particularité de James, ni pourquoi il était devenu très étrange ce soir.
Et malgré cela, la vie qu'il avait réussi à se construire lui plaisait beaucoup, mais le jeune homme grandissait. Il passa ses A-levels (équivalent Baccalauréat) sans problème (Mathématiques B, Français A, Musique A, Théâtre B, Biologie B), puis rejoignit l'université de Cambridge, où il passa un diplôme de Français, linguistique et Sciences du langage. Il suivait les traces de sa mère qui était professeur de français, langue dont il était tombé amoureux en découvrant le théâtre de Molière. Son rêve était alors de partir en France, pays dont il avait tout étudié mais qu'il n'avait alors que très peu visité. Il se rendit à Lyon, pour étudier et apprendre à parler français couramment. Il n'avait alors que vingt ans et il rencontra dans son université celle qu'il croyait être la femme de sa vie. Amélie avait été la première personne qui l'avait aidé à se repérer dans cette grande ville, elle lui avait montré ses endroits préférés, lui avait appris les arcanes de l'administration, puis avait fini par l'inviter dans son vingt mètres carré. James ne savait pas ce qui l'avait fait craquée en premier, son accent ou son regard de petit chien perdu, mais ce qui était sûr, c'était qu'elle l'aimait et qu'il ne pouvait que le lui rendre. Il resta deux ans à Lyon avec elle, James lui parla de son pouvoir, ce don incroyable qui le rendait parfois un peu étrange. Elle l'accepta sans avoir peur, semblant même apprécier cette partie de lui, alors plusieurs fois, il essayait de créer de jolies illusions, rien que pour elle et ils s'enfermaient dedans, heureux... Tout se passait comme dans un rêve, les études fonctionnaient bien, James aidait Amélie à comprendre la grammaire anglaise, elle l'aidait à s'améliorer en français. Ils obtinrent leurs Master puis décidèrent de passer le CAPES pour devenir enseignants. James ne savait pas si c'était la bonne voie, mais c'était la sienne, la leur. Ses parents étaient fiers de lui, même s'ils étaient triste de ne plus le voir aussi souvent qu'avant, alors James faisait tout pour leur faire plaisir, puis commença à leur parler d'Amélie et de sa vie, la vie qu'il avait décidé de créer rien que pour lui. Il réussit à obtenir le précieux sésame, ce diplôme tant désiré, il avait été très bien classé et Amélie l'avait suivi de près. Tous deux allaient donc devenir professeurs.
Amélie et lui décidèrent de fêter leur réussite, ils passèrent la soirée ensemble, dans l'appartement du jeune homme. James avait tout préparé, pour que ce soit parfait, il n'avait juste pas prévu une chose : que la jeune fille lui demande de l'épouser. Alors il avala de travers et lorsque sa quinte de toux fut terminée, il put regarder le coffret ouvert qu'elle lui tendait avec une alliance à l'intérieur..


« Ne doit-on pas faire l'inverse normalement ? Je devrais te le demander, non ?

- C'est que... Il y a une raison précise... »

Et une excellente raison, Amélie était enceinte et ainsi, dans la même année, l'illusioniste aurait diplôme, travail, femme et enfant. Des larmes lui montèrent aux yeux, il avait peur mais était heureux. C'était peut-être tôt, peut-être un peu trop, mais ce n'était pas grave, ce n'était en rien un problème car James était prêt pour tout cela, il était aux anges et souhaitait tout naturellement partager cette joie avec la seule femme qu'il aimait. Ils passèrent une magnifique nuit, James avait créé autour d'eux une superbe illusion: ils s'étaient retrouvés devant la mer, face à un coucher de soleil, ils pensèrent à leur futur commun... Tout semblait plus doux, plus chaud. James pensait avoir atteint la perfection de ce que pouvait être la vie... Il était jeune et pourtant comblé.
Le lendemain, James ramena sa compagne à son appartement, ils devaient y rencontrer ses parents pour leur apprendre la nouvelle et passer le week-end avec eux. Bientôt; ils auraient des vacances et pourront ainsi retrouver les parents du jeune homme afin de faire les préparatifs du mariage. Tout semblait si merveilleux que l'illusionniste ne pouvait pas s'empêcher de sourire bêtement et de rire avec Amélie. Tous deux pressés de rejoindre les parents de la jeune femme, James décida de prendre le périphérique pour raccourcir le voyage, même s'il devait payer, peu importait. Seulement, il aurait sûrement fait un autre choix s'il savait ce qui l'attendait. Et pourtant il connaissait la route parfaitement, la voiture aussi... C'était celle d'Amélie, il la conduisait souvent pour la ramener chez elle, ou lorsqu'ils partaient en campagne... En plus, James était toujours prudent, mais le conducteur en face ne l'était pas. Le jeune homme ne l'avait pas vue, cette voiture devant eux, alors qu'ils étaient sur le périphérique, non... Ce n'était pas une chose logique, normalement elle n'aurait jamais dû être là, en sens inverse à zigzaguer entre les voitures pour échapper à un choc imminent... Cette voiture, il ne la vit qu'au dernier moment, juste avant l'accident, juste avant de ne plus voir Amélie, juste avant de lui attraper la main. Destin brisé, Amélie fut tuée sur le coup. James s'en sortit miraculeusement, ses côtes avaient été cassées, il avait perdu beaucoup de sang, il était dans le coma. Voilà, en l'espace de quelques secondes, la vie de James avait basculé, celle d'Amélie s'était terminée.
Il mit plusieurs mois à se remettre de l'accident, du moins physiquement, puisque mentalement, cela n'arrivera probablement jamais. La famille d'Amélie avait appris à le connaître un peu mieux après l'accident, mais c'était trop tard et à présent, il n'était plus le même. Il avait perdu la joie de vivre. Il remplissait les pièces de son appartement de noir, un sombre et épais nuage qui restait tout autour de lui, il l'étouffait, James était dans le vide, dans un trou noir qui tendait à le faire disparaître. Ce fut la seule fois où il avait laissé ses émotions le submerger, ses illusions devenir un peu trop réelles, jusqu'à ce qu'il finisse par ne plus vraiment vivre, se laissant porter dans un long sommeil empli de cauchemars.... Alerté par les parents d'Amélie, William prit l'avion pour venir l'aider, il pénétra dans l'appartement et rechercha son fils en se concentrant sur le flux du pouvoir. Une fois trouvé, il lui envoya de l'eau, il lui donna des claques, jusqu'à ce que le garçon se rende compte qu'il était en train de se tuer, qu'il était encore vivant et n'avait pas le droit de se laisser mourir ainsi. James essaya alors de se reprendre, il devait vivre pour Amélie, réaliser leur rêve à tous les deux, seulement, il avait refusé toutes les propositions de postes qu'on lui avait offertes. Et une fois de plus, William fut là pour son fils, il lui donna l'adresse du Pensionnat Yoru, fait pour les gens comme eux, des personnes aux dons spéciaux, et lui demanda de s'y présenter en tant que professeur.
James s'y rendit et contre toute attente il fut pris. Son Curriculum Vitae l'avait sûrement plus aidé que son entretien mais au moins il était pris, il serait donc dans ce pensionnat, espérant de tout cœur y retrouver le goût de vivre, sans trop y croire... De toute façon, la vie dans cet endroit ne pouvait pas être pire qu'ailleurs...



- - - - - - - - Espace Personnel - - - - - - - -

Comment avez vous découvert le forum ? Grâce à Ayumi et un pendu et, plus loin dans le passé, grâce à une fleur de cerisier.

Avez-vous des commentaires à faire sur ce dernier ? Le graph est plutôt agréable, j'ai juste un problème avec la bannière du haut qui fait pixelisée... =O Mais ce n'est point important. Je me fie plus au contenu. Par ailleurs ma grand-mère disait *se prend un trombone à coulisse en pleine poire* Ok j'arrête TT

Autre chose ? Bonjour !


Dernière édition par James E. Wilson le Lun 6 Sep - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Hizuhara
Admin
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Lun 6 Sep - 19:51

Yeah, Bienvenue!!!

Ton histoire est triste à en pleurer, mais j'ai bien aimé!

Tout est bon, tu es validé!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoru-pension.purforum.com
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Lun 6 Sep - 19:56

Merci bien =)
[Plus c'est triste, mieux c'est mouahahaha]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy-Lou Ragword

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Lun 6 Sep - 19:59

Welcome =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masao tsurugi

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Lun 6 Sep - 20:24

bienvenu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Mar 7 Sep - 5:21

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue

Un nouveau collègue wouaiiiiis ♥
On va bientôt manquer d'élève quand même >< XD

Bon et bien amuse toi bien et en passant j'adore ton avatar ♥_♥
Tchuss
Revenir en haut Aller en bas
Jaron Rivers

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Mar 7 Sep - 6:22

J'aime Ö

Bienvenu (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: James Edward Wilson   Mar 7 Sep - 19:30


Hey ! Bienvenue m'sieur le prof' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Edward Wilson   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Edward Wilson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Pour commencer... :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: