Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un moment au calme [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: un moment au calme [libre]   Jeu 16 Sep - 14:39

<table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="100%"><tr><td colspan="2">Gojyô avait finit son entraînement. Après avoir pris une douche bien mériter il quitta le lieu d'entraînement pour aller se balader un peut dans la nature. Le jeune homme avait toujours aimé le calme, aucun ennuie de la vie de tout les jours...Un vrai bonheur. C'était un homme des plus spéciale rare d'entre eux aimé le calme autant que lui. L'enfant tabou marchait lentement dans la forêt en fumant un cigarette et en écoutant les bruit relaxant de cette endroit. Cela faisait maintenant plus d'une heure qu'il marchait et n'en pouvait plus alors il se dirigea vers se qui lui semblait la sortit de cette vaste étendu. Malheureusement pour lui c'était loin d'être la sortit. A la place il se retrouva près d'un lac. Le tatoué soupira de lassitude et s'assied près du lac en se détachant les cheveux. Il regarda le lac en question un instant après avoir finit le poison qu'il avait entre les doigts. Il ralluma une cigarette en regardant ensuite tout autour de lui. Le jeune homme ne vit rien de vraiment intéressant. Juste une jolie jeune femme passer avec un homme qui visiblement était son compagnon. En voyant les deux tourtereaux Gojyô eut une penser. Eichi il n'était pas venu à l'entrainement aujourd'hui? Il se mit donc à réfléchir et se souvint qu'il n'avait pas oser le réveiller. Le jeune homme au cheveux sanguin soupira. Il ne savait vraiment pas quoi faire de sa journée et cela l'ennuyait au plus au point. Gojyô se leva donc et se mit à marcher au bord de l'eau en regardant autour de lui sans vraiment faire attention. Au bout d'un certains temps il se pris le pieds dans quelque chose ou quelqu'un. Le sanguin assez énervait se tourna et regarda la personne en question en se relevant.Le géant fit face à une personne de taille moyenne visiblement. Il l'observa un instant et ne fit pas de remarque en plus.Il respira fort et repris son calme avant de se présentait à son nouvelle interlocuteur:

"-Désolé je ne t'es pas vu...j'espère ne pas t'avoir fait mal...je m'appelle Gojyô et toi?"

Le géant plongea son regard froid dans celui de son interlocuteur dont il ne connaissait pas encore l'identité. En attendant la réponse il le scruta du regard. Gojyô soupira et tira une longue bouffer sur sa cigarette quand la personne face à lui, lui répondit de façon plutôt simple, quoi que pas très calme non plus à première vu.

</td></tr></table>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Lun 13 Déc - 12:00

Lawrence s'était réveillé avec un satané mal de tête. Cependant, il s'en était accoutumé depuis bien longtemps, c'était même devenu une habitude pour lui. L'homme était censé passer son premier jour au pensionnat Yoru, en tant que professeur d'anglais mais celui ci ne se pressait pas le moins du monde : comme il n'avait jamais visité le coin, il décida de commencer par cela. Il s'était retrouvé en face d'une énorme étendue d'eau.Certes un des paysages qu'il préférait. Et c'était sûrement là qu'il se sentait le mieux. Il prit une grande inspiration tandis que son mal de tête s'aggravait d'heure en heure. Alors qu'il profitait du peu de temps de calme qu'il lui restait avant de se sentir obligé d'aller au pensionnat, une personne qui semblait à la lune se dirigeait vers lui sans faire attention. Il ne pensait pas que celle ci tomberait à cause de lui. Il était prêt à s'excuser mais la personne en question, maintenant debout, semblait énervée et son regard indiquait un manque total de respect envers l'ainé. Certes il faisait bien 20 cm de moins que lui, mais on lisait sur son visage qu'il était plus âgé.

L'individu semblait s'être calmé, mais Lawrence, probablement à cause de son mal de tête incessant, se sentait révolté et loin de là l'idée de sympathiser immédiatement avec ce gosse qui était peut être l'un de ses futurs élèves...
D'ailleurs il n'était pas net du tout ce gamin...Il avait des cheveux bien trop longs, et d'une couleur trop voyante. Il possédait aussi des tatouages ; ce genre de chose répugnait presque notre coincé d'esprit. Il posa sa main sur son front et massa celui ci afin de se calmer un peu.

Ce garçon s'appelait donc Gojyô, et il ne semblait pas connaitre le minimum de politesse recquise pour pouvoir s'entendre avec Lawrence." je ne t'ai pas vu " . Se croyait il plus âgé à cause de sa taille ? Jamais on ne devrait tutoyer des gens ainsi, pensa Lawrence. L'homme répondit, le regard sévère.

" Je me sens obligé d'accepter vos excuses, jeune homme. De plus vous devriez plutôt vous inquiétez de vous même, n'est ce pas vous qui êtes tombé ? Je me nomme Lawrence Rei, enchanté."

Il mima un sourire; après tout il en verrait des cas comme celui devant lui. Il avait connaissance de son manque d'ouverture d'esprit. Cependant toute les manières de ce gosse le rebutait. Celui ci crachait presque la fumée de sa cigarette sur son visage et dieu sait à quel point Law' détestait cela. Son mal de tête reprit de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Ven 17 Déc - 17:51

" Je me sens obligé d'accepter vos excuses, jeune homme. De plus vous devriez plutôt vous inquiétez de vous même, n'est ce pas vous qui êtes tombé ? Je me nomme Lawrence Rei, enchanté."

Ola, Gojyô avait l'impression de parler à un coincé. Rien que les premier mots de l'homme l'avait fait pensé cela. Il avait un ton sévère qui ne plaisait pas trop à l'élémentaire et surtout il vit bien le sourire forcé. Gojyô ne dit rien et pensa simplement. Il garda l'air habituel de la froideur sur son visage et répondit simplement d'un air froid à ce Lawrence:

"-Je suis robuste...C'est pas une petite chute comme celle-ci qui me fera mal...Je suis enchanté aussi...Désolé de mon manque de politesse mais pour être franc je suis un peut énervé et puis si le tutoiement vous dérange je peux aussi changé mes habitude vous savez, je ne suis pas non plus un imbécile..."

Comme à son habitude le plus jeune était claire et franc même avec l'inconnue qui c'était présenté avec beaucoup de politesse. L'enfant tabou continua de fumer sans vraiment être gêné de cela et souffla la fumé sur le côté. Après tout il pouvait bien faire un effort et ne pas enfumer l'homme. Il observa celui-ci d'un peut plus près et constata plusieurs chose. Gojyô ne s'était pas trompé, le plus âgé était coincé et il avait l'air de haïr la cigarette ainsi que les manière du géant. Le géant en question soupira et se tourna pour regardait le lac avant de parler:

"-Détendez-vous...Franchement pourquoi vous borné avec tant de politesse, tutoyez moi et appelé moi Gojyô, après tout c'est vous l'ainé ici...Faut pas inversé les rôles."

L'enfant du malheur passa une main dans ses cheveux et aspira de nouveau une longue bouffé sur sa cigarette. Quand il souffla la fumé de celle-ci, le sanguin ferma les yeux profitant de se doux et délicieux poison qu'il aimait temps. En pensant cela ses pensées se tournèrent de nouveau vers Eichi, qui avait horreur de la cigarette. Roooh, pensa-t-il avant de jeter sa cigarette de façon coléreuse. Il n'en pouvait plus. Gojyô finit par s'asseoir sur le sol et soupirer sans rien faire de plus.

[Désolé que ça soit si cour mais l'inspiration n'est pas venu autant que d'habitude.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Ven 17 Déc - 18:49

""-Je suis robuste...C'est pas une petite chute comme celle-ci qui me fera mal...Je suis enchanté aussi...Désolé de mon manque de politesse mais pour être franc je suis un peu énervé et puis si le tutoiement vous dérange je peux aussi changer mes habitude vous savez, je ne suis pas non plus un imbécile..."

Le plus âgé se sentit encore un peu plus révolté. Qu'est ce donc que cela ? Ce n'est pas parce que l'on est en colère que l'on doit manquer de politesse pour autant. Lawrence soupira en coin et décida d'arrêter d'être aussi pointu sur des choses aussi peu importantes. Il était sauf et c'est ce qu'il comptait, non ? Il n'aurait pas voulu que ce gosse se blesse ou autre de part sa faute...
Quand bien même Lawrence fut touché de l'effort qu'avait fait Gojyô. Tout en gardant un visage neutre il lui répondit simplement.

" Heureux que vous soyez sauf et loin de là l'idée de vous prendre pour un imbécile. "

Il ne comptait pas débattre sur le fait qu'être tutoyé ne lui plaisait pas ; le jeune avait bien déjà bien compris. Alors que celui ci fumait, l'homme tentait de vider sa tête de toute colère qui forçait ses nerfs encore plus. Il entendit soudainement des cris stridents dans sa tête...Encore ce pouvoir qu'il ne contrôlait pas. Il tentait de se calmer et de paraitre le plus normal possible car...Oui, il ne voulait pas montrer sa faiblesse au monde entier. C'était normal, pas vrai ? Alors qu'il tentait désespérément de ne pas faire une crise il fut interpellé par cet adolescent qui lui disait :

"-Détendez-vous...Franchement pourquoi vous borner avec tant de politesses, tutoyez moi et appeler moi Gojyô, après tout c'est vous l'ainé ici...Faut pas inverser les rôles."

Il grinça des dents : se détendre ? C'était impossible pour lui en ce moment. Mais lui aussi aurait aimé profiter de la beauté de ce paysage s'offrant aux deux individus. Se tournant lui aussi face au lac, il déclara :

" Quand on grandit, on apprend qu'il est impossible de vivre en ce monde sans politesse. C'est la chose primordiale pour être accepté dans la société. De par mon statut d'enseignant je ne peux pas me permettre de manquer de respect à chacun de mes élèves ou mêmes de toutes personnes moins âgées que moi."

Il sourit honnêtement cette fois ci. Il se sentait comme un vieux gâteux et cela le faisait rire lui même. Il rigola légèrement et poursuivit, tout en regardant le lac :

" ah ah ... Je ne suis vraiment pas de votre temps, hein ? "

Vu sa manière de parler il devait bien se faire passer pour un mec de 30 ans, mais il n'était vraiment pas aussi vieux. Il porta à nouveau son attention sur ce Gojyô...Il était entouré de mystères. Peut être possédait-il lui aussi un pouvoir ? Mais de par le risque de se faire passer pour un fou, il n'osait pas lui poser une telle question. Celui ci semblait en colère, jetant sa cigarette de façon grotesque. L'homme haussa un sourcil et s'asseyant à quelque mètres de lui, le questionna:

" Eh bien ? Puis-je savoir qu'est ce qui vous mets dans cet état ? "


Loin de là l'idée de se mêler de ce qui ne le regardait pas mais...Il sentait que cette personne pouvait ressentir le besoin de parler, donc...Eh oui, notre Lawrence avait aussi un bon fond attentionné caché au fond de son coeur...Et puis le fait de parler lui faisait un peu oublier son mal de crâne horrible.

( ne t'inquiète pas et si l'inspiration ne t'es pas venue c'est probablement à cause de moi ^^" )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Sam 18 Déc - 10:49

" Quand on grandit, on apprend qu'il est impossible de vivre en ce monde sans politesse. C'est la chose primordiale pour être accepté dans la société. De par mon statut d'enseignant je ne peux pas me permettre de manquer de respect à chacun
de mes élèves ou mêmes de toutes personnes moins âgées que moi."


Gojyô se retint de s'amuser de la situation. Franchement cette homme n'était pas bien vieux et il parlait comme un gâteux de soixante dix ans. L'enfant du malheur ne comprenait pas ces gens qui font tellement de politesse pour si peux. Enfin, après tout il ne voulait pas non plus le professeur. L'enfant tabou observa le professeur qui était à côté de lui et qui repris d'ailleurs la parole:

" ah ah ... Je ne suis vraiment pas de votre temps, hein ? "


La question que venait de posé le plus âgé fit sourire le cadet qui se permis de répondre sans aucune gêne comme à son habitude:

"-Franchement vous n'êtes même pas du tout du bon temps, j'ai l'impression de parler à un gâteux...Mais je vous en pris tutoyez moi je n'aime vraiment pas être vouvoyez ainsi."

L'enfant du malheur sourit donc avant de regardait de nouveau le lac. Il se perdit dans ses pensées, son esprit vagabondant dans le passé et le présent, toute en pensant au futur qu'il pourrait avoir. L'élémentaire soupira et fut tiré de ses longues et forte pensées par le professeur. Gojyô tourna la tête vers l'homme et l'écouta de façon attentive:
" Eh bien ? Puis-je savoir qu'est ce qui vous mets dans cet état ? "

Gojyô continua à observait son ainé. Il hésitait à répondre, lui qui avait pour habitude de ne parlait qu'à son amant de tout cela ne voulait pas en parler à Lawrence. Pourtant il fallait bien qu'il essaye de s'ouvrir plus pour ne pas paraitre trop froid envers les autres. Alors le sanguin se décida à parlait de façon vague mais à se confier un peut tout de même:

"-Je pense à mon passé...Je n'ai que dix huit ans, mais j'ai déjà vécu trop de chose...Mon passé me met en colère...Mon futur me met en colère et aussi le présent qui est trop parfait pour une fois pour être vrai..."

L'enfant du malheur lâcha un petit rire avant de continuer:

"-Le présent est tellement parfait que j'ai l'impression que c'est impossible...Des fois je me dis profite en banane...Mais à chaque fois le passé revient au galop me rappelant que je ne suis pas un enfant normal...Je porte la couleur des enfants tabou...Des enfants du malheur...Et malheureusement ou heureusement je ne sais pas trop ça me suis et me pourchasse sans cesse...Je ne sais pas si vous comprenait mon explication mais c'est déjà pas trop mal..."

Gojyô soupira:

"-Le pire c'est que tout ce qui me hante me sert à conseiller les autres...Souvent on me prend pour plus vieux alors que je ne suis pas si vieux que ça...Même mon..." , hésite et continue, "Ami qui est plus âgé trouve souvent que je suis plus mature que lui...Que je parle comme une personne d'une trentaine d'année qui à vécu des choses divers...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Sam 18 Déc - 11:57

"-Franchement vous n'êtes même pas du tout du bon temps, j'ai l'impression de parler à un gâteux...Mais je vous en prie tutoyez moi je n'aime vraiment pas être vouvoyé ainsi."

L'homme se questionna intérieurement. Pourquoi ne pas aimer être vouvoyé ? Peut être que ce jeune n'avait pas assez confiance en soi, ou alors c'était juste Lawrence qui trouvait cela normal...Il ne fit qu'acquiescer mais il ne savait pas si tutoyer une personne serait si facile que cela en avait l'air car il avait été élevé de cette manière. Même ses parents, il se devait les vouvoyer. Après tout il ne voulait pas s'attarder sur le passé, alors il ferait un effort.

Gojyô avait l'air d'hésiter sur le fait de se confier à Lawrence. C'était normal ; ils venaient à peine de se rencontrer, après tout. Mais alors que l'ainé pensait passer à un autre sujet, l'adolescent se décida à parler :

"-Je pense à mon passé...Je n'ai que dix huit ans, mais j'ai déjà vécu trop de chose...Mon passé me met en colère...Mon futur me met en colère et aussi le présent qui est trop parfait pour une fois pour être vrai..."

L'homme semblait soudainement intéressé. Ce garçon semblait être vraiment torturé, pire que l'état de Lawrence en ce moment. Peut être cela le soulageait-il, de voir qu'il n'était pas le seul à avoir des problèmes, mais il chassa cette idée de sa tête car cela semblait trop égoïste pour venir de lui. Il se contenta d'écouter le reste du discours de ce jeune homme :

"-Le présent est tellement parfait que j'ai l'impression que c'est impossible...Des fois je me dis profite en banane...Mais à chaque fois le passé revient au galop me rappelant que je ne suis pas un enfant normal...Je porte la couleur des enfants tabou...Des enfants du malheur...Et malheureusement ou heureusement je ne sais pas trop ça me suis et me pourchasse sans cesse...Je ne sais pas si vous comprenez mon explication mais c'est déjà pas trop mal..."


L'homme haussa un sourcil ; il n'était pas un enfant normal ? Cela lui donnait encore plus l'envie de se confier, lui aussi. Après tout Gojyô faisait bien l'effort de lui parler de tout cela...Mais Lawrence se retint car ce n'était pas le moment. Ce que le garçon racontait n'avait pas encore trop de sens de la tête de l'ainé car il était vraiment vague, mais il comprenait plus ou moins l'état d'esprit dans lequel se trouvait le jeune homme à l'instant. Il avait un peu de peine pour lui car ça semblait dur à tenir, comme fardeau...En fait il sentait toute la haine qu'il avait ressenti pour lui disparaître ; ce n'était que des futilités, non ?

Gojyô interrompu les pensées de Lawrence en poursuivant :

"-Le pire c'est que tout ce qui me hante me sert à conseiller les autres...Souvent on me prend pour plus vieux alors que je ne suis pas si vieux que ça...Même mon..." , hésite et continue, "Ami qui est plus âgé trouve souvent que je suis plus mature que lui...Que je parle comme une personne d'une trentaine d'année qui à vécu des choses diverses...."

L'homme regarda Gojyô droit dans les yeux. En effet après avoir parlé ainsi il semblait plus mature, mais le fait d'être aussi désemparé montrait bien sa jeunesse...C'était, attendrissant ? En tout cas Lawrence se sentait obligé de faire quelque chose pour cette personne qu'il venait à peine de connaître. En échappant un petit sourire crispé, mais dans l'intention de paraître " sympa " il dit, hésitant :

" Je comprends ce que v...t...tu veux dire, Gojyô "

Alors là il avait vraiment fait un énorme effort. Tutoyer et appeler une personne par son prénom dans une seule phrase était un exploit tout nouveau pour notre enseignant. Il se sentait bizarre ; c'était bien trop convivial selon lui...Il voulait retourner en arrière et continuer de vouvoyer les gens. Il enchaîna quand même :

" Le passé ne peut être changé, et je sais à quel point ça peut être compliqué. Vou...Tu as la chance d'avoir un bon présent et il n'y a que vou...toi qui peux décider de ce qu'il adviendra de ton futur. Votre état n'est donc pas si déplorable que cela..."

Il souria de sa maladresse. C'était bien trop compliqué pour lui, de le tutoyer. Mais il avait fait l'effort, c'était le plus important ? Mais bon, ça lui donnait l'air idiot, et il avait du mal à ne pas se sentir gêné de sa maladresse à parler de cette manière. Sa tête était comme dans une bulle à cause de son mal de tête, il avait du mal à réfléchir correctement et sa question lui brûlait la langue depuis tout à l'heure...Sur un coup de tête, il réussit enfin à la poser :

" Qu'est ce que vouliez dire par...le fait que vous êtes anormal ?"

Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu'il allait regretter d'avoir posé cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Sam 18 Déc - 18:46

" Je comprends ce que v...t...tu veux dire, Gojyô "

Il comprenait? Gojyô en doutait quelque peux, mais bon après tout il ne savait pas. Enfin, il sourit à son interlocuteur. L'homme faisait l'effort de le tutoyer, c'était amusant d'après le plus jeune car on aurait dit un petit enfant qui apprenait à parler d'une autre manière. L'enfant tabou ne resta pas longtemps sur ce petit détail et laissa continuer son ainé:

" Le passé ne peut être changé, et je sais à quel point ça peut être compliqué. Vou...Tu as la chance d'avoir un bon présent et il n'y a que vou...toi qui peux décider de ce qu'il adviendra de ton futur. Votre état n'est donc pas si déplorable que cela..."

Le sanguin tourna son regard vers celui du plus âgé. Il ne pouvait pas choisir le futur. Son avenir était déjà tout tracé depuis longtemps. Sans famille il sait bien qu'il n'as pas appris grand chose à la vie. A tel point qu'il devait travailler à mis temps dans ce boulot qu'il avait appris à aimé, malgré le fait que ça soit malsain. L'enfant tabou écouta tout de même le reste des paroles du professeur avant de répondre

" Qu'est ce que vouliez dire par...le fait que vous êtes anormal ?"

Il s'en était douté la question était enfin arrivé à lui. Il n'était pas comme tout les enfants, ni comme tout les hommes. Premier point anormal, le fait qu'il soit un élémentaire de catégorie feu, deuxième point c'était un enfant tabou et dernier point...Il n'y en avait pas. Donc à sa grande et présente bonté, il répondit de façon vague, encore une fois, en faisant encore un effort de confession:

"-Je suis un enfant tabou, je ne sais pas si vous savez ce que je suis par ce nom donné aux enfant tel que moi...Nous sommes rare à être des enfants tabou mais nous existons tout de même...Nous sommes souvent rejeté de la société car les gens savent ce que nous représentons. La couleur de mes cheveux et de mes yeux son une couleur maudite...Puis mon passé et déjà tout tracé, vous savez je n'ai jamais connut ce que les gamin on connut...Des choses me son arrivais, d'autre son toujours là car je ne pourrais jamais les éliminer..."

A la fin de sa phrase il avait fait un sous entendu. Si le professeur le comprenait Gojyô pourrait parler librement, mais si il hésité encore et ne comprenait pas alors...c'était surement un humain. L'enfant du malheur tira la dernière bouffé sur sa cigarette avant de la jeter et de l'écraser. Gojyô se reperdit dans ses pensées et vagabonda dans les souvenirs ou sa mère figuré encore de façon claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Sam 18 Déc - 19:56

L'homme ne pensait pas que le garçon veuille bien continuer de s'expliquer. A quoi bon parler avec un mec qui ne semblait rien comprendre ? Quoi qu'il en soit il écouté sa réponse vague avec intention, analysant bien chaque mots pour espérer retenir le plus d'indices qui permettraient à sa tête endolorie de comprendre les peines de ce jeune homme..

"-Je suis un enfant tabou, je ne sais pas si vous savez ce que je suis par ce nom donné aux enfants tels que moi...Nous sommes rares à être des enfants tabou mais nous existons tout de même...Nous sommes souvent rejetés de la société car les gens savent ce que nous représentons. La couleur de mes cheveux et de mes yeux est une couleur maudite...Puis mon passé et déjà tout tracé, vous savez je n'ai jamais connu ce que les gamin ont connu...Des choses me sont arrivées, d'autre sont toujours là car je ne pourrais jamais les éliminer..."

Lawrence fut soudainement pris d'un vertige. Heureusement comme il était assis, il récupéra l'équilibre en plaçant ses deux mains sur le sol terreux. L'homme soupira. Une perle de sueur coulait de son front : il commençait à vraiment soufrir mais il comptait tenir le coup. Générallement quand il avait une crise, elle passait après un peu de sommeil...En y repensant l'homme n'avait pas beaucoup dormi la nuit passée...Enfin bref. Il se concentra sur ce que Gojyô lui avait dit. Enfant taboux. Rares. Rejetés de la société. Gamins, des choses que l'on ne peut pas éliminer...

L'ainé se concentra d'abord sur le fait qu'il soit un enfant tabou. Il était sûr qu'il avait du être rejeté par la société tout le long de sa vie. Ensuite, il finit par conclure que ce qui rongeait ce gosse parlait forcément de son éducation, de ses parents...Et enfin, il s'attaqua au plus intéressant, la dernière phrase prononcée. Des choses que l'on ne peut pas éliminer sont des traces qui vous marquent à vie...Qu'elles soient morales ou physiques...
Lawrence pensait que cet enfant avait du être battu, ou quelque chose du style...Mais comme ceci était basé sur des paroles très vagues, il décida d'aborder le sujet de manière discrète. Souriant à son pauvre compagnon il dit :

" Votre mère doit être fière de vous, à avoir pu endurer tout cela pendant 18 années. Si vous êtes un enfant tabou...Cela veut dire qu'au moins un de vos parents l'est aussi...non ? Dans ce cas...Essayez d'imaginer votre mère ou votre père qui étaient eux aussi dans le même état que vous..."

Il ne savait pas trop si c'était bien de parler aussi librement sur un sujet qui paraissait aussi sensible. Il décida de ne rien dire de plus car il savait bien que ce n'était peut être pas juste, ce n'était que des suppositions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 10:29

" Votre mère doit être fière de vous, à avoir pu endurer tout cela pendant 18 années. Si vous êtes un enfant tabou...Cela veut dire qu'au moins un de vos parents l'est aussi...non ?Dans ce cas...Essayez d'imaginer votre mère ou votre père qui étaient eux aussi dans le même état que vous..."

Le professeur avait mis les pieds dans le plat. L'annonce du père et de la mère de Gojyô fit naître en lui colère et tristesse. Le mélange des deux émotions forte fit comme une balance. La colère étant plus forte que sa tristesse, il dût se faire du mal intérieurement pour retenir son pouvoir. Il n'arrivait pas encore à bien le contrôler, mais pour une fois il devait se forcer. L'homme aux yeux couleur sang essaya de reprendre contenance au plus vite. Il ne pouvait pas se contrôler longtemps, alors Gojyô devait faire vite. Pendant ce temps il répondit à son ainé:

"-Aucun des deux n'étaient un tabou ou plutôt à moitié...Ma mère ne peut plus être fière de moi...Mon père je ne veux même plus en entendre parler...Un seul de mes deux parents ma aidé...Mais elle a était tué..."

Zellgadise n'y arrivait plus. Son pouvoir prenait le dessus. Une chaleur inhabituelle commençait à sortir du corps du plus jeune. Quand il s'en rendit compte il se leva et s'éloigna du professeur. Quand il fut à une distance respectable il sourit à son ainé, avant de continuer:

"-Si vous saviez un instant se que j'ai put vivre et se que veux dire être un tabou...Vous comprendriez pourquoi mon futur est déjà fait...Seulement je doute que vous arriviez à savoir ce que je veux dire..."

Le tabou après avoir évacué tout la chaleur de façon simple, contrairement à son habitude alla se re-asseoir près de Lawrence. Il ralluma une cigarette pour se détendre et passa une main dans ses cheveux. Franchement son ainé avait vraiment mis les pieds dans le plat. Il n'aurait jamais dût commençait à répondre à ce professeur et il n'aurait jamais dût venir ici. Le sanguin regretta un instant le choix d'être venu ici et continua de fumer. Gojyô retenait son chagrin comme à son habitude. Il prenait sur lui de façon exemplaire et rien ne pouvait se voir. L'enfant du malheur avait appris cela de sa complice. Elle l'avait fait devenir plus fort que ce qu'il l'était déjà du côté mentale. Intérieurement il la remerciait et maintenant il devait reprendre parole et être lui:

"-Enfin, maintenant que tout est fait...Je dois vivre avec...Mes blessures son intérieure et physique vous avez bien compris je suppose, mais de toute façon je suis fait ainsi et j'ai été destiné ainsi...Je change mon présent et mon futur si je le peux...Mais je suis tout de même lucide sur ma condition...Puis la société...Je n'y serais jamais accepté, mais j'ai trouvé ma place dans un endroit de la société, ou peut de gens ose s'aventurer et ou personne n'est "normal"..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 10:57

Lawrence commençait à avoir de moins en moins de doutes. Ce jeune homme n'était pas normal donc il possédait un pouvoir, tout comme lui ! C'était la première personne à qui Lawrence pouvait se comparer. Il n'avait jamais connu de personnes comme lui auparavant. Gojyô semblait d'ailleurs souffrir intérieurement comme Lawrence souffrait de son mal de tête en ce moment...C'était un peu drôle. Ils souffraient tout les deux mais ils ignoraient leur souffrances mutuellement....

"-Aucun des deux n'étaient un tabou ou plutôt à moitié...Ma mère ne peut plus être fière de moi...Mon père je ne veux même plus en entendre parler...Un seul de mes deux parents m'a aidé...Mais elle a été tuée..."

Lawrence commençait à y voir plus clair. C'était apparemment le père le problème et il semblait que sa mère défunte lui manquait horriblement...C'est sûr que si en plus, elle avait été assassinée...Assassinée ? Par qui ? ...Le père ? Non, pas de conclusion hâtive. Ca n'avait pas de sens, dans la tête fermée de Lawrence. Il avait beau être intelligent il ne voyait pas pourquoi un couple se tuerait de sang froid...Soudain le gosse se leva et s'éloigna. Perplexe, Lawrence allait lui demander ce qu'il faisait, mais Gojyô poursuivit son discours :

"-Si vous saviez un instant ce que j'ai pu vivre et ce que veux dire par être un tabou...Vous comprendriez pourquoi mon futur est déjà fait...Seulement je doute que vous arriviez à savoir ce que je veux dire..."


Lawrence soupira. Cette personne semblait vraiment déprimée malgré tout les efforts qu'il avait fait...Il ne pouvait pas faire grand chose pour le moment et il en avait conscience...Oh et après tout, ça ne le regardait pas, au départ. La folie commençait doucement à le prendre et il fut repris de pensées négatives.
L'homme regarda le jeune revenir près de lui. Il l'examina de plus près : ses yeux rouges étaient perçant, vif, comparé à ceux deLawrence qui étaient juste composés de reflets rougeâtre aussi foncés que du sang...
L'odeur de la cigarette le dégoûtait, il toussota légèrement, décidant de ne pas faire un plat pour si peu...Ce gosse avait bien des raisons de tout voir en noir, en effet...Si Lawrence avait pu, il aurait secrètement lu dans ses pensées pour pouvoir l'aider après avoir compris l'entièreté de son histoire...Mais il ne pouvait pas encore faire cela...Pas aujourd'hui en tout cas.

"-Enfin, maintenant que tout est fait...Je dois vivre avec..."

Le professeur admirait le courage du jeune homme. Il ne put s'empêcher de penser que si il avait été à sa place...C'était un peu difficile à imaginer en fait. Leur caractère était vraiment différents. Lawrence passa sa main sur son front et remarqua que celui ci était brûlant...

* Je vais devoir faire attention en me redressant...*

Pensa t il avant de répondre à Gojyô
" Quoi qu'il en soit...J'espère que vous retrouverez vite le moral, jeune homme. "
Il esquissa un sourire et se releva très doucement, chancelant.
* Si j'arrive ainsi au pensionnat je risque de me faire virer avant même mon premier cours...Qui voudrait d'un enseignant aussi fragile ? Allez, je dois être courageux. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 13:14

" Quoi qu'il en soit...J'espère que vous retrouverez vite le moral, jeune homme. "

Le plus jeune observa son interlocuteur qui se levait doucement. Gojyô remarqua bien qu'il était chancelant. Le géant se leva donc et aida le plus âgé. Il avait l'air fragile, très fragile. Gojyô fut donc très délicat avec lui. Quand le plus âgé fut relevé le cadet pris la parole:

[b]"-Vous êtes sur de pouvoir tenir debout? Ecoutez je ne suis qu'un étudiant mais vaut mieux que vous restiez assis calmement. Pas que je veuille vous obliger, mais vous devait rester calme."

L'enfant du malheur rester attentif, à tout moment Lawrence pouvait flancher. Franchement c'était vraiment pas le jour de chance de Gojyô. Son passé lui retombé dessus, un professeur fragile et après que va t il encore arriver. L'homme aux cheveux rouge observa son ainé et posa finalement la question qui lui trottait dans la tête depuis maintenant quelques minutes:

"-Pourquoi êtes vous si mal en point? êtes vous malade? Si jamais ça ne va pas je peux vous porter jusqu'au pensionnat vous savez..."

L'enfant du malheur savait bien que normalement se n'était pas une proposition à faire à un professeur, mais dans ce cas précis il fallait bien l'aider. Gojyô hésita et finalement passa sa main sur le front du plus âgé. La constatation fut immédiate, le professeur avait de la fièvre. Gojyô plongea donc son regard sanguin dans celui du plus vieux:

"-Désolé de vous imposé cela, mais ou vous vous allongez et j'essaye de faire descendre la fièvre...Soit je vous porte jusqu'au pensionnat et tout le monde verra un élève porté un professeur faible..."

L'enfant tabou tenait Lawrence par un bras. Il allait tombé c'était un fait établit. Quand la fièvre et trop haute on avait du mal à se tenir sur ses jambes. Gojyô savait cela grâce à un livre qu'il avait lu, car lui il ne savait pas se qu'était la fièvre. Finalement l'homme aux cheveux noirs décida quelque chose...L'enfant tabou le laissa faire tout en restant près de lui pour ne pas qu'il s'écroule.


"-Faites attention s'il vous plait je ne veux pas vous ramasser à la petite cuillère...Franchement un élève ramenant un professeur serais mal vu...Puis mal gré tout ça je ne me vois pas aider une personne...Heureusement que je suis en jour de bonté aujourd'hui...A mon habitude je vous laisserai là...Mais bon un professeur en moins ça ferai désordre je pense."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 13:46

Loin de là l'idée de se laisser aider par cette personne, mais apparemment Lawrence n'avait même pas la force de ne pas se laisser faire...Il du donc accepter l'aide de ce gosse...C'était tellement honteux : on aurait dit un jeune homme en train d'aider un petit vieux...

"-Vous êtes sur de pouvoir tenir debout? Ecoutez je ne suis qu'un étudiant mais vaut mieux que vous restiez assis calmement. Pas que je veuille vous obliger, mais vous devait rester calme."

L'homme n'avait pas le choix : il devait tenir. Que va t il lui arriver si il n'arrive même pas à tenir un mal de tête ? Il se sentait vraiment pitoyable tout d'un coup..Tellement pitoyable qu'il en rit amèrement...


"-Pourquoi êtes vous si mal en point? êtes vous malade? Si jamais ça ne va pas je peux vous porter jusqu'au pensionnat vous savez..."

L'homme savait que Gojyô allait lui poser cette question, c'était évident...Il était si mal en point, en effet. C'était le timing parfait pour se confier à son tour...Mais rien à faire, l'enseignant resta tout aussi vague que Gojyô l'avait été avec lui.

" Malade ? Je pense que c'est juste une malédiction qui me hante..."

Il sourit, inhabituellement. C'était drôle, tout ça...Enfin, c'était juste parce que Lawrence faisait une crise...Il pouvait exploser de rire d'une seconde à l'autre comme il pourrait devenir un meurtrier...Quoi qu'il en soit il poursuivit :

" Je peux très bien me débrouiller seul, ne vous inquiétez pas...J'ai l'habitude de ce genre de petit inconvénient..."


Alors qu'il pensait pouvoir partir tranquillement sans que le jeune ne l'en empêche, celui ci posa sa main sur le front brûlant de Lawrence...Celui ci écarquilla les yeux de surprise. Mais qu'est ce qu'il lui prenait ? Même sa mère n'avait jamais fait ça quand il était malade...ça lui semblait tellement bizarre qu'il détourna les yeux, un peu comme si il avait honte d'avoir de la fièvre. Le jeune enchaîna rapidement :

"-Désolé de vous imposer cela, mais ou vous vous allongez et j'essaie de faire descendre la fièvre...Soit je vous porte jusqu'au pensionnat et tout le monde verra un élève porter un professeur faible..."

Ah non. Surtout pas. L'homme le regardait presque avec compassion. Il s'imaginait déjà la scène ; ce n'est pas comme si il pouvait ne pas se laisser faire dans l'était qu'il était...L'homme fronça les sourcils, essayant de garder le peu de sérénité qu'il avait. Il voulait se défaire de l'emprise de son bras qui était tenu par l'élève, mais rien à faire, car si il était trop brusque ça n'allait rien arranger...

" Ecoutez, je vais bien, vraiment. Vous n'avez pas besoin de faire autant de jeu à cause d'une simple fièvre...Vous connaissez un moyen pour la faire descendre ? Cela m'intéresse...Dans tout les cas je me rendrais seul là bas et tout ira bien.."

Il se disait ça pour lui même, ça allait aller, il le voulait comme il le pensait.

"-Faites attention s'il vous plait je ne veux pas vous ramasser à la petite cuillère...Franchement un élève ramenant un professeur serait mal vu...Puis malgré tout ça je ne me vois pas aider une personne...Heureusement que je suis en jour de bonté aujourd'hui...A mon habitude je vous laisserai là...Mais bon un professeur en moins ça ferai désordre je pense."

Lawrence ne voulait pas de pitié, ça le mettait hors de lui...Quoi qu'il en soit il restait encore aussi têtu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 16:55

" Malade ? Je pense que c'est juste une malédiction qui me hante..."

Une malédiction qui le hante? L'enfant du malheur commença à réfléchir de façon intensive. Une malédiction...Se pourrait il que cet homme soit aussi détenteur d'un don? Gojyô rentra dans une longue réflexion, pendant que son interlocuteur continué à parler:

" Je peux très bien me débrouiller seul, ne vous inquiétez pas...J'ai l'habitude de ce genre de petit inconvénient..."

Les paroles du plus âgé fit sourire le sanguin. Comment pouvait il dire qu'il pouvait se débrouiller seul? Franchement il avait de la fièvre et n'arrivait pas à tenir droit. Gojyô était peut être un étudiant mais pas un ignorant tout de même. Malgré la soit disant habitude dont faisait allusion le professeur l'élémentaire douté de ses paroles. Par contre le plus jeune remarqua bien, que le fait d'avoir touché le front de l'homme l'avait en quelque sorte déstabilisé. Pourquoi? Il n'en savait rien mais pour le moment se n'était pas ça le plus important. Gojyô écouta attentivement la suite des paroles de son ainé:

" Ecoutez, je vais bien, vraiment. Vous n'avez pas besoin de faire autant de jeu à cause d'une simple fiévre...Vous connaissez un moyen pour la faire descendre ? Cela m'intéresse...Dans tout les cas je me rendrais seul là bas et tout ira bien.."

Une simple fièvre? il était brûlant. Gojyô l'observa d'une façon perplexe. Oui il connaissait un moyen. Le seul moyen était le repos. Il posa donc une main sur l'épaule de son ainé et pris la parole de façon simple:

[b]"-Le seul moyen que je connais et le repos...Alors on va faire quelque chose...Je vais vous mettre ma veste par terre vous allez vous allongé et me faire confiance..."

L'enfant du malheur leva sa veste et se retrouva torse nu. Il l'étala par terre et fit signe au professeur de s'installer. L'élémentaire chercha dans ses poches. Il trouva un morceau de tissus qu'il utilisé habituellement pour faire briller la lame de sa faux, amsi pour une fois le sanguin ferai une exception. Il alla au bord du lac et mis le chiffon dans l'eau en prenant soin de ne pas plongé entièrement sa main dans l'eau. Quand cela fut fait, il envoya le morceau de tissu au professeur.

"-Reposé vous un peut et gardé ça sur votre frond...L'eau et assez froide pour faire descendre la température...Quand se ne sera plus assez mouillé j'irais le trempé encore une fois..."

Après avoir fait cela, il resta un peut loin du professeur pour allumer sa cigarette. Généralement le mal de tête s'accentuer avec l'odeur de la clope, donc l'élémentaire pris soin d'être à un ou deux mètres de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 17:13

Gojyô avait posé sa main sur l'épaule de Lawrence. Ca, il connaissait, lorsqu'il était encore étudiant ses amis faisaient exactement la même chose pour montrer leur complicités...Le truc c'est qu'ici ils n'étaient pas vraiment complices...Enfin bref, il écouta ce que le jeune avait comme solution.

"-Le seul moyen que je connais est le repos...Alors on va faire quelque chose...Je vais vous mettre ma veste par terre vous allez vous allonger et me faire confiance..."

Ah, ah. Bien évidemment...A quoi s'attendait Lawrence ? à un remède magique ? En tout cas il ne voulait vraiment pas devoir s'endormir ici. Bon de toute façon ce n'est pas comme si il avait le choix, encore une fois. Il regarda le plus jeune enlever son haut, le regard perplexe. En fait Gojyô était vraiment attentionné avec lui, bien qu'il soit un vieux gâteux...Lawrence n'avait pas l'habitude d'être traité ainsi. Mal à l'aise, il décida d'obéir au plus jeune. Obéir c'est ce qu'il faisait de mieux, depuis toujours...Il commença par s'assoir et observer Gojyô qui trempait un chiffon dans l'eau exprès pour lui...Finalement c'en était trop. Lawrence se sentait vraiment traité comme un roi. Il attrapa le tissu humide.

"-Reposez vous un peu et gardez ça sur votre frond...L'eau et assez froide pour faire descendre la température...Quand se ne sera plus assez mouillé j'irais le trempé encore une fois..."

L'homme acquiesça simplement en lui souriant légèrement.

" Merci, Gojyô."

Il avait fait l'effort. Au fur et à mesure du temps il se serait accommodé...Pour l'instant, il se décida à s'allonger, la tête confortablement posée sur la veste. Il posa le chiffon humide sur son front et se sentit immédiatement soulagé. Il ferma les yeux lentement, il était déjà dans sa bulle et ne pensait même plus à où il était, avec qui, et même qu'il devait absolument rentrer au pensionnat aujourd'hui...
Le sommeil vint rapidement. En effet il avait besoin de dormir par dessous le tout pour ne pas être pris de maux de tête. La télépathie était un pouvoir bien trop puissant pour Lawrence..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Dim 19 Déc - 17:52

" Merci, Gojyô."

Gojyô accepta les remerciement avec un sourire en coin. L'élémentaire fuma le poison avant de le jeter à l'eau. Il observa de loin le professeur qui posa le chiffon sur son front en s'allongeant. Gojyô eut un léger sourire de contentement. Il avait réussit à convaincre le plus âgé que le plus sage était de se reposer. Quand il vit que Lawrence avait enfin regagné les bras de Morphée, il alla se rasseoir près du malade. Quand il fut bien sur que le plus âgé fut endormis il passa une main au dessus de l'homme. Gojyô passé sa main à quelque centimètre au dessus du professeur en déchargeant sur lui de la chaleur. En plus de la fièvre il ne devait pas attraper froid.

Pendant qu'il réchauffer l'ainé grâce à son pouvoir, l'étudiant se perdit à nouveau dans ses pensées. Sa mère revenait toujours dans ses pensées. Il se rappelait d'une table de poker, de trois hommes et de sa mère qui étaient en train de jouer avec lui sur les genoux. L'odeur de la cigarette qui plané dans l'air de la pièce. Sa mère qui lui apprenait le jeu et lui qui essayer de faire bruler les chaussures des joueurs qui triché. Que de souvenir qui firent sourire le colosse. Des souvenirs et surtout de la tristesse. Il aurait voulu connaitre sa mère plus, qu'elle soit encore avec lui, qu'il puisse encore jouer au poker avec elle. Dés fois l'enfant du malheur se demandait si elle était toujours avec lui même à se moment ci. Finalement il arrêta de pensé et finit par chantonner une chanson qu'elle lui chanter quand il était gamin.

Pendant qu'il chantait il vit le professeur bouger. Il arrêta de passer une légère chaleur autour de l'homme. Au cas ou Lawrence se réveillerai. L'enfant tabou passa une main dans ses cheveux et les détacha. Quand ses cheveux fut détaché il les remis en place et mis l'élastique autour de son poignet. Sans rien dire il alluma de nouveau une cigarette et se mit à regarder le ciel.

Le calme le faisait se sentir bien. un moment calme, une cigarette, la vu du lac...Le seul petit bruit dérangeant était la légère respiration du professeur. Franchement il aurait peut être pas du venir, mais si il n'était pas venu cet homme aurait du rentré au pensionnat obligatoirement, temps bien que mal. Enfin, espérons que la fièvre de celui-ci baisserai. Gojyô envoya tout de même une dernière vague de chaleur pour être sur que l'homme n'est pas froid.

Soudain il bougea. L'enfant tabou arrêta d'envoyer la vague de chaleur et regarda le lac. Lawrence se réveillait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Lun 20 Déc - 16:03

Le sommeil de Lawrence était léger, ainsi il pouvait ressentir tout ce qu'il y avait autour de lui...Il se sentait comme si il était proche d'un radiateur ce qui était assez bizarre étant donné qu'ils étaient plutôt très proches d'un lac. L' homme appréciait de se sentir dans un cocon, il s'était installé sur le côté, puisque c'était ainsi qu'il dormait d'habitude.
Il entendait des sortes de murmures dans son mi-sommeil...Une personne qui chantait ? C'était chanté si tristement...Mais c'était beau. Ca lui rappelait le manque d'amour qui le torturait depuis son enfance...D'être une personne à qui ont n'a donné que des attentes et non de l'amour...
Le professeur bougea son bras qui vint se coller contre son visage. Il sentit la chaleur partir et commençait à frissonner...Il émit une sorte de gémissement à passer d'un opposé à l'autre ainsi...
Il dormait encore paisiblement. Sa respiration était douce et régulière alors il ne souffrait presque plus...Tout d'un coup l'atmosphère autour de lui changea encore. La chaleur revint tout d'un coup ce qui surpris l'homme qui se réveilla doucement. Il resta couché un moment, puis, s'étant remémoré toute l'histoire qui venait de lui arriver, se redressa brusquement, voyant que l'élève était resté près de lui pendant tout ce temps...Combien de temps ? Il commençait à s'inquiéter d'avoir trop dormi.

" Désolé, je n'ai pas dormi trop longtemps ?"

L'homme se demandait d'où venait la chaleur qu'il avait ressenti quand il dormait...Peut être était ce le pouvoir de Gojyô ? Il commençait à vraiment le penser...En tout cas sa tête était bien plus libre maintenant...Il se sentait vraiment mieux.

( désolée, court T__T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Lun 20 Déc - 18:59

" Désolé, je n'ai pas dormi trop longtemps ?"

En ce moment même Zellgadise était en train de prier, prier très fort en espérant que le plus vieux n'aie pas vu ou ressentit le pouvoir du géant. Il l'observa un instant. Lui avoir trop dormit? bien sur que non. Le professeur devait avoir dormis facilement dans les une demi heure pas plus. Le sanguin lui lança un sourire en coin avant de lui répondre:

"-Ne vous inquiété pas vous n'avez dormis que une demi heure...J'espère que vous allez mieux..."

Il lui jeta à nouveau un léger sourire. Gojyô dévisagea le plus âgé et eu une confirmation par lui même. Le plus vieux avait une meilleur mine et avait l'air d'être plus libre de ses pensées et de ses mouvements. L'enfant du malheur était toujours torse nu et ne ressetait nullement le froid qui flottait autour d'eux. Il réglait la température de son corps de façon à ce qu'il n'ait pas froid. Le tabou passa sa main sur le front de son ainé. La fièvre avez visiblement baissé. Gojyô soupira soulagé de ne pas avoir à porter son professeur. Il pris donc la parole de nouveau:

"-Et bien on va dire que la température et descendu...J'espère que vous n'avez pas eut trop froid...Car la température à un peut baissé depuis tout à l'heure..."

L'enfant du malheur s'alluma une nouvelle cigarette. Il se pourrissait la santé il le savait bien, mais pourtant il ne pouvait s'en passer. La nicotine était un besoin pour le gamin au cheveux rouge, un moyen de le calmer. La nicotine le calmer même dans les moments comme celui-ci et le chant le faisait s'évader. En fumer sa cigarette il se mit à chanter la même chanson que précédemment. Une mélodie triste, mais tout de même magnifique. Cette chanson disait qu'elle serait toujours là, que l'amour d'une mère était toujours présent même après la mort de celle-ci et plein d'autres choses s'y rapportant. L'enfant tabou chanta pendant quelque minute, tout en fumant et finit par s'arrêter. Il ne dit plus rien, comme si sa voix était coupé...Finalement il essaya de prononcer quelque mots d'une voix entre coupé par le chagrin:

"-Pensez vous qu'une mère peut être fière de son fils malgré qu'il soit un tabou? Pensez vous qu'elle soit fière mal gré que je fasse des erreurs à répétition?"

Le tabou était entrain de replongé dans son passé. Il essaya de se reprendre mentalement et au bout de quelque minute il réussit. Enfin, il termina sa cigarette et l'envoya dans le lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Mar 21 Déc - 18:27

Alors que Lawrence s'inquiétait d'avoir dormi genre, 3 heures en laissant le jeune poireauter torse nu, il fut soulagé d'entendre que ce n'était pas le cas.


"-Ne vous inquiété pas vous n'avez dormis que une demi heure...J'espère que vous allez mieux..."


L'homme était un peu étonné...Il avait l'impression d'avoir dormi bien plus longtemps et il se demandait comment il était possible de se sentir mieux avec seulement une demi heure de sommeil...Quoi qu'il en soit il n'allait pas s'en plaindre. Il répondit au plus jeune;

" Oui, je vais mieux, merci. "

Mais alors qu'il pensait l'avoir convaincu avec ces simples paroles, Gojyô recommença à faire ce geste si peu commun pour Lawrence. Il commençait à se dire que ça devait être normal dans " le monde des jeunes"... Il espérait ne plus avoir de fièvre, il attendit le diagnostic de la part du jeune homme :

""-Et bien on va dire que la température et descendu...J'espère que vous n'avez pas eut trop froid...Car la température à un peut baissé depuis tout à l'heure..."

C'était le moment idéal pour lui parler de ce qu'il avait ressenti en dormant. Cependant Gojyô semblait dans ses pensées, ayant rallumé une énième cigarette...Lawrence l'observa simplement, quand celui ci se mit à chantonner un air qui résonnait déjà dans la tête de Lawrence...Il était sûr de l'avoir entendu mais où ? Quand ? Par qui ? Il avait déjà oublié tout cela...Il écouta la triste mélodie, prenant cela comme le meilleur moyen pour ce garçon de libérer ses sentiments....Surtout en présence de l'enseignant. L'élève s'adressa à Lawrence d'une manière si sensible...l'homme pensait qu'il pouvait s'effondrer en larme d'un moment à l'autre.

"-Pensez vous qu'une mère peut être fière de son fils malgré qu'il soit un tabou? Pensez vous qu'elle soit fière mal gré que je fasse des erreurs à répétition?"

Lawrence lui sourit. Personnellement il pensait que toutes les mères étaient fières de leur fils...Sauf dans le cas où l'on porte trop d'attente sur son enfant...C'était ce qui était arrivé au plus âgé. Il n'avait jamais ressenti le moindre amour de la part de sa mère, et selon lui c'était tout à fait normal...Mais il savait que selon d'autres personnes cela comptait beaucoup. Il entreprit de le consoler:

" Je suis certain que votre mère vous a beaucoup aimé et qu'elle est fière de vous. Il n'y a pas à s'en faire peu importe le nombre d'erreur que l'on fait...Nous ne sommes que des êtres vivants..L'erreur est permise.."



Oui, l'erreur était permise du moment que l'on savait que c'était une erreur...Et que cette erreur ne soit pas trop grave en son genre...Il y avait plein de choses vraiment fausses dans cette phrase mais Lawrence pensait que c'était le mieux qu'il pouvait faire pour le consoler. Il attrapa la veste du jeune homme et la lui tendit.

" Remets là...Je ne voudrais pas que tu attrapes froid par ma faute..."

Il l'avait encore tutoyé. C'était sorti tout seul, ça commençait à venir et Lawrence se sentait un peu...fier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Mar 21 Déc - 18:58

" Je suis certain que votre mère vous a beaucoup aimé et qu'elle est fière de vous. Il n'y a pas à s'en faire peu importe le nombre d'erreur que l'on fait...Nous ne sommes que des êtres vivants..L'erreur est permise.."

Gojyô ne savait pas pourquoi, mais les mots de plus âgé le soulagé. Mal gré le fait qu'au fond il savait bien que ses erreurs était énorme, ça le rassuré. Bizarrement, le géant sentit une main sur son épaule. Il sentit d'abord comme une main sur son épaule, pendant un instant il crut que c'était l'enseignant, mais le touché lui rappelait quelqu'un. L'enfant tabou se retourna et ne vit personne. Il fronça un sourcil et se remis face au lac. Il se mit donc à réfléchir pendant un moment, tout en répondant au plus âgé:

"-Vous avez surement raison..."

L'enfant du malheur se replongea dans ses pensées. Qui avait pu le toucher? D'où venait se geste qui lui paraissait si familier? Le géant réfléchissait à une vitesse folle. Tout ses sens était en éveille. Si c'était un vivant il le verrait. Depuis cette fois ou il avait rencontré se shaman, il croyait aux esprits. Le plus jeune resta ainsi, quelques minutes. Soudain, Lawrence lui tendit sa veste. Gojyô l'observa et écouta ses dire:

" Remets là...Je ne voudrais pas que tu attrapes froid par ma faute..."

Gojyô...attraper froid? Puis en plus l'ainé venait de le tutoyer...L'enfant tabou sourit légèrement à tout ça. Il commençait à s'y faire. Le plus jeune tendit son bras et ramena la veste vers le professeur. Lawrence en avait beaucoup plus besoin que lui. Gojyô pris donc la parole, avec un sourire en coin:

"-Pour le moment gardez là...Je ne risque pas d'attraper froid croyait moi, par contre vous...oui, donc mettez la sur vos épaules."

Gojyô ferma les yeux après ses mots. Il se concentra pour comprendre, comprendre se qui avait bien pu le toucher. Par la même occasion il en profita pour augmenter encore la température de son corps. Le froid n'était pas un problème pour lui. La seul fois ou il connaissait le froid, c'était quand il touché de l'eau. Un matériaux qui le fascinait, mais qu'il ne pouvait toucher. L'élémentaire soupira et ouvrit la bouche pour y amener sa cigarette et prendre une bouffer. Il souffla le poison et pris la parole de nouveau:

"-En vous écoutant je sens que vous aussi, vous avez vécu beaucoup de chose...Mais sur plus long terme...Je suppose que sur long terme ça doit être moins coupant que sur dix huit année non? Puis j'aimerai savoir si je puis me confier à vous pour une chose encore..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Rei

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Mar 21 Déc - 19:46

Le jeune garçon redonna la veste à Lawrence...Finalement ce garçon était trop bienveillant, et Lawrence se demandait pourquoi il était si sûr de ne pas attraper froid...Bien évidemment si ce garçon contrôlait le feu, il ne devait pas s'en faire d'être torse nu même en plein hiver...
Lawrence avait donc une nouvelle preuve et maintenant il était vraiment sûr qu'il possédait ce pouvoir, il ne restait plus qu'à se qu'il se confie à Lawrence et le tour était joué...

Gojyô semblait être dérangé par quelque chose, mais Lawrence ne comprenait pas...Il décida d'obéir au plus jeune et se vêtit de la veste. La chaleur qui s'en dégageait était vraiment agréable...Depuis tout à l'heure le temps s'était rafraichi et Lawrence ne pouvait pas contrôler ses grelotements...
Bref, ça le fascinait presque que Gojyô était ainsi dans le froid, sans pour autant greloter...Voila un avantage de son pouvoir...Lawrence se sentait soudain envieux car pour le moment, son pouvoir à lui ne lui servait à rien...à part des maux de tête et de temps en temps, des pensées de vingtaines de personnes se mélangeant dans sa tête et le rendant presque fou...Il soupira à ce souvenir horrible et reprit son attention sur le jeune garçon :

" "-En vous écoutant je sens que vous aussi, vous avez vécu beaucoup de chose...Mais sur plus long terme...Je suppose que sur long terme ça doit être moins coupant que sur dix huit année non? Puis j'aimerai savoir si je puis me confier à vous pour une chose encore..."

L'homme se questionna sur lui même. Il avait vécu beaucoup de choses ? Pas vraiment...Sa vie avait été monotone, répétitive et inintéressante jusqu'à ce qu'il se décide à venir ici...Ou plus précisément quelques années précédentes où il avait acquiert ce mystérieux pouvoir..Il sourit à son interlocuteur qui semblait maintenant avoir une confiance totale en Lawrence.

" J'ai eu une vie assez pénible et monotone et mes parents ne se préoccupaient que de mes études, ce n'est rien comparé à ce que tu as du endurer "

Il était rare que Lawrence parle de cela: c'était inutile et il ne préférait pas se rappeler de ce moment là mais le garçon lui avait déjà dit tellement sur lui que Lawrence commençait à sentir le besoin pressant de se confier lui aussi...Et puis il était curieux de savoir si ce dont Gojyô voulait lui parler était la possession de son pouvoir...

" Bien sûr que vo...tu peux...Je t'écoute."

Il ne souriait pas mais il se montrait vraiment sympathique avec le plus jeune ; celui ci l'avait tellement aidé, il lui devait bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   Mer 22 Déc - 13:57

" J'ai eu une vie assez pénible et monotone et mes parents ne se préoccupaient que de mes études, ce n'est rien comparé à ce que tu as du endurer "

Ses parents ne c'était visiblement pas occupé si bien que sa de lui. Peut être que se n'était rien par rapport à ce qu'il avait vécu, mais tout le monde avait besoin de parents. L'enfant tabou lui avait eut sa mère sur cour terme, mais au moins elle c'était occupé de lui. Le plus âgé n'avait pas l'air de connaître ça. Gojyô soupira un instant et écouta attentivement la suite des paroles de l'enseignant:

" Bien sûr que vo...tu peux...Je t'écoute."


L'enfant du malheur hésita un instant. Il voulait confier au professeur qu'il était un tueur à gage, mais devait il vraiment? Gojyô ne savait pas. Il commença donc à réfléchir à comment dire ça. Franchement, quel homme digne de se nom ne fuirait pas devant un homme qui tuait à longueur de temps. Enfin, le sanguin se jeta bien vite à l'eau. Il pris une grande inspiration et commença son discours:

"-Si je vous dit que je suis un tueur à gage...Pensez vous toujours que ma mère serait fière de moi? Je ne pense pas que c'est ce qu'elle voulait pour son fils..."

Effectivement, qu'elle mère voudrais ça pour son fils. Franchement l'enfant tabou se le demandait. Aucune mère au monde n'aurait été d'accord, sauf peut être le sienne. Elle était spécial. Comme les hommes elle aimait jouer au poker, sortir entre ami, fumer et boire, apprendre à se battre à son fils et plein de choses dans se genre. En réalité elle était vraiment comme l'enfant tabou. Gojyô sourit à tout ça. Pendant le teps ou le sanguin était plongé dans ses pensées, il libérait une légère vague de chaleur au alentour. Il essayait d'être discret, mais il réchauffait de loin son ainé qui greloté. Pour ne pas se faire trop remarquer il pris la parole de nouveau:

"-C'est marrant quand même...Un gamin âgé de dix huit ans qui devient tueur à gage parce que c'est le seul travail qui peut le faire vivre de façon aisé...Et à mon âge je suis déjà le numéro un de mon secteur...Comme quoi l'instinct de survie dans se monde est toujours le plus fort...Vous ne pensez pas?"

L'enfant tabou s'alluma de nouveau une cigarette. C'était vraiment un échappatoire pour le gamin, qui en avait besoin surtout en se moment. En plus de ça son petit ami l'empêcher de fumer trop donc il était deux fois plus à cran depuis quelque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un moment au calme [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
un moment au calme [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame
» Petit moment de calme. [Viva et Scrat]
» { Soirée de calme } [ Libre ]
» Un moment de calme {Katarina}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: A l'extérieur du pensionnat :: Espaces de détente :: La rivière/le lac-
Sauter vers: