Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au clair de lune [~yaoi présumé / James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suo E. Odawa

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Mar 21 Sep - 18:00

Au claire de la lune son ami Amaru ... quoi c'est pas ça les paroles ? Bon, reprenons tout depuis le début. Suo avait laisser Amaru avec le jeune Gojyo pour que ce dernier sois plus calme et étant le seul [ avec Suo bien sur] a voir le fantôme, personne ne serait étonné de voir un samouraï marché aux coté de Go ... Bref tout ça pour dire que pour une fois, et depuis longtemps Suo se retrouvait seul, ça lui faisait un peu du bien, avoir une personne qui lisait toujours dans son esprit c'était assez ... frustrant il devait avouer. Première action en temps que "shaman libre" faire le tour du pensionnat et trouver un endroit pour monté sur le toit et observer l'horizon ....

Au bout d'environ une heure voir plus, il trouva enfin des escaliers pour pouvoir monté sur le toit, il les gravis presque en courant pressé d'allé admiré le paysage, il s'installa bien confortablement sur le toit, le soleil se couchait déjà presque, mais il s'en fichait il était si bien là, tellement bien qu'il n'entendit pas les bruit pas venant vers lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Mar 21 Sep - 20:36

Je me remettais peu à peu de mes émotions, un élève-ami, un voyage dans le temps, une carrière de professeur à assumer. Beaucoup pour moi, sûrement pour n'importe qui d'ailleurs. Tout cela me donnait le tournis, alors pour me reposer un peu, je décidai de prendre l'air sur le balcon avant de rentrer dans mon appartement. Je ne m'étais toujours pas occupé de la décoration évidemment, j'avais autre chose à penser. Par contre, j'étais assez fier de l'excuse que j'avais trouvé : « J'ai créé l'illusion d'un trou noir en pensant à mes cours d'astronomie, quand soudain le trou noir a avalé l'illusion et est devenu réel ! Il a alors aspiré toute la déco puis j'ai réussi à le faire disparaître ! ».
Je n'étais pas sûr que cela fonctionne sur Eichi, ni même sur un enfant de quatre ans totalement crédule, mais je pouvais du moins essayer. Je soupirais en chassant l'image d'un Eichi de quatre ans jouant autour de moi. Et dire que si Amélie n'était pas morte, j'aurais eu un enfant dans mes bras maintenant... À savoir s'il aurait eu les cheveux et les yeux d'Amélie, ça aurait été une chance pour lui, et puis mes parents l'auraient adoré...

Je me mis une gifle mentale, je ne devais plus penser à cela alors que cela n'avait aucune chance d'arriver. Je soupirais, atteignant bientôt mon but, j'en avais assez de monter ces stupides marches, si cela continuait j'aurais bientôt des mollets en acier, mais ce n'était qu'un tout petit problème, car j'en avais un plus grand. Depuis ce fameux retour dans le passé qui avait d'après Eichi changé ma mémoire, aucune illusion n'était apparue, je me souvenais pourtant que Amélie venait me hanter, mais maintenant, plus rien. Elle ne venait plus. Bien sûr j'aurais pu essayer de la faire apparaître, juste pour voir, mais cela me faisait peur et je ne me sentais pas capable de le faire pour le moment. Alors je n'utilisais plus mes illusions, en aucun cas. C'était étrange car d'habitude c'était une excellente occupation... Mais là, je ne voulais plus être occupé par autre chose que mon travail ou ma vie actuelle. Chose difficile quand son esprit ne cesse de penser à des choses passées...

Ma main se posa lentement sur la poignée qui menait au toit et j'ignorais superbement la jolie affiche me signifiant que cet accès était interdit. Oui, mais moi, en tant que membre du personnel j'y étais autorisé. J'avais finalement appris que cela pouvait servir d'endroit pour être en pause, pour nous autres. J'avais maintenant une cigarette éteinte dans la bouche, prêt à l'allumer lorsque j'aurai passé cette porte. Chose que je fis sans problème, je la refermai derrière moi en portant un briquet argenté à ma cigarette, lorsque je m'aperçus que je n'étais pas seul. J'observais la personne qui était dos à moi, c'était assurément un adulte, trop content d'avoir fini sa journée qu'il avait dû vouloir se poser ici tout comme moi. Je pris une bouffée de tabac que je recrachai en fumée puis me dirigea vers cet homme dans l'optique de me présenter. Il me regarda avec des yeux étonnés, plongé dans ses pensées, il n'avait pas dû m'entendre arriver.


« Bonjour, je suis le professeur d'anglais, James Wilson. »

J'aimais assez me présenter de cette manière, cela me donnait de l'auto-satisfaction car c'était pour moi un but atteint. Je ne lui tendis pas la main, j'avais eu le temps d'étudier un peu les coutumes japonaises et j'avais cru comprendre que ce n'était pas la bonne façon de saluer. Je me courbai donc légèrement puis m'éloignai d'un pas, d'abord par respect, ensuite parce que je ne voulais pas l'empoisonner avec mon tabac. Ayant vu un peu mieux ses traits, j'avais été surpris qu'ils ne soient pas plus marqués par le temps, il m'avait paru plus âgé de dos que de face au final... J'espérais au moins qu'il n'était pas plus jeune que moi, j'en avais un peu marre des adolescents et aspirais à parler à un adulte pour que cela soit un peu plus intéressant. Je commençai à regarder le coucher de soleil, plaçant mes coudes sur la rambarde et portant ma main gauche à ma bouche pour soutenir ma cigarette. Venir sur ce toit était vraiment une bonne idée de ma part, on ne peut pas imaginer à quel point les hauteurs sont parfois reposantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suo E. Odawa

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Mar 21 Sep - 20:51

Il était complètement perdu dans ses pensées, il s'imaginait ce qu'aurait peut être sa vie sans son pouvoir, ce qu'aurais pu être sa vie avec ses parents. Ce qu'il serais devenu s'il aurait été élevé avec les autres de son âges, avec des gens normaux. Il soupira de toute façon pour le commun des mortels rien que le fait qu'il n'aimaient plus ou moins pas les filles faisaient de lui un être a part et complètement "étrange" après tout, c'était pourtant si "moral" d'aimer les personnes de l'autre sexe non ? Les sœurs qui l'avaient élevé avait tenté tant de fois de lui faire comprendre qu'aimer les hommes quand on était justement un homme était mal mais elle n'avait jamais réussit à faire changer Suo d'orientation sexuel

En plus le fait qu'il possède un pouvoir n'arrangeait en rien le faite qu'il ne sois pas normal et oui, pauvre petit Suo, il accumulait toutes ces bizarreries. Il pensait lorsque soudain il entendit une voix claire et magnifique cassé le silence prospère du toit.

« Bonjour, je suis le professeur d'anglais, James Wilson. »

Le rouquin se tourna d'un coup vers l'autre homme, il mit du temps a assimilé ce que l'autre jeune homme lui disait, puis finalement, le roux l'acceuillit avec un sourire magnifique et joyeux, il se leva et s'inclina avec un grand sourire a son tours

- Et moi je suis le nouveau bibliothécaire, Suo Odawa, enchanter Monsieur Wilson.

Il lui fit un sourire lumineux et il se réinstalla en voyant que l'autre se reculait certainement a cause de sa fumé

- L'odeur ne me dérange pas

Finalement il choisit de venir se placé a coté de l'homme et d'observer

- On as une belle vue hein ?

Dans la famille Bavard je demande le Suo ... et oui le roux aimait parlé a tout le monde, c'était en lui, il ne pouvait pas se taire surtout quand il était aux cotés d'un aussi bel homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Mer 22 Sep - 18:00

Ce coucher de soleil me rendait nostalgique, mais je me disais que je ne pouvais pas non plus manquer ça, de chez moi on ne pouvait pas le voir étant donné que d'autres immeubles cachaient le ciel. C'était déprimant et c'était sûrement pour cela que j'avais besoin de m'aérer ici. Je songeais que les étudiants avaient de la chance de pouvoir rester dans l'établissement une fois les cours terminés, eux au moins ne souffraient pas d'avoir un appartement miteux. Enfin, je tirai encore un peu sur ma cigarette, laissant le tabac s'infiltrer dans mes poumons. Je détestais cette addiction, mais il fallait avouer que cela pouvait parfois s'avérer salvateur.
Je semblais être bien tombé, cette fois sur le bibliothécaire, il avait précisé qu'il était nouveau, cela expliquait que je ne l'ai pas rencontré auparavant. Cela me fit plaisir qu'il ne fasse pas la tête en voyant quelqu'un d'autre arriver. J'avais trop tendance à être solitaire et à ne pas aimer que l'on m'interrompe dans mes pensées, mais étonnamment, là ça allait. Le sourire que Suo m'avait fait m'avait mis dans une bonne humeur.

J'avais tout de même préféré garder mes distances, après tout, je n'allais pas enfumer Suo sous prétexte qu'il avait l'air amical... C'était même plutôt une excuse pour ne pas l'enfumer que j'avais là. Bref, j'avais décidé de me tenir à l'écart, même si le jeune bibliothécaire me disait qu'il n'était pas gêné par la fumée. Je hochais la tête dans sa direction en esquissant un sourire, puis me reconcentrais sur le soleil. Je devrais me mettre à la photographie... J'ai jamais été bon en peinture, mais je pensais avoir quand même quelques aptitudes... Oui je ne devrais pas être mauvais pour prendre de jolies photos...

Mon colocataire interrompit ma passionnante réflexion en me parlant de la vue. J'essayais d'éluder la partie de mon cerveau qui avait envie de répondre méchamment puis j'essayai de trouver quelque chose de plus constructif, je me tournai alors vers mon interlocuteur et tombai nez à nez avec lui. Je ne l'avais même pas remarqué, il s'était approché drôlement silencieusement... Ou alors c'était la cigarette qui m'apaisait... J'esquissai un sourire en essayant de retrouver un peu de contenance et lui dit simplement :

« Oui, c'est vraiment agréable de se trouver là en fin de journée. »

James était assez surpris de voir à quel point les gens pouvaient vous aborder facilement ici. Cela l'aidait beaucoup, peut-être pas dans l'optique de se faire des amis, mais au moins, parler de choses et d'autres lui permettait d'oublier un peu mon sombre destin... Mes yeux se voilèrent un instant... Je me rappelai ce regard que j'avais eu dans la salle de bain en compagnie de Eichi quand nous avions remonté le temps. J'avais perdu mes yeux bleus d'avant, comme si une illusion s'était placée sur mes iris pour les rendre le plus sombre possible. Je regrettais cette époque, quand j'étais encore innocent et que je pensais que les gens ne pouvaient pas disparaître... Maintenant, l'idée même de m'attacher à quelqu'un me semblait trop dure, car il faudrait que je songe ensuite à ne pas compter sur cette personne s'il arrivait quelque chose. J'avais lu quelque chose sur le bouddhisme, cette philosophie demandait de ne pas s'attacher, à quoi ni qui que ce soit... Cela semblait impossible dans mon cas et pourtant, cela réglerait sûrement certains de mes maux...
Alors que je restais là, impassible devant ce rayon de soleil, je n'avais pas fait attention que ma cigarette était finie, je fus alors pris d'une quinte de toux qui m'énerva plus qu'elle me fit mal. De rage, je retirai la cigarette de ma bouche et la jetais par terre avec violence avant de me retourner furieux vers le soleil. Oui, je n'aimais vraiment pas que les choses n'aillent pas dans mon sens et je savais que j'avais l'air idiot, mais là, c'était la partie idiote de mon cerveau qui avait gagné. J'avais même souvent l'impression que c'était souvent elle qui gagnait. Je soupirais, regardant le soleil, puis décidai de revenir sur mes pas en sortant un étui circulaire de la poche de mon pantalon.


« Je m'excuse je suis un peu nerveux, mais je ne mords pas pour autant... Pas encore du moins. »

Je ramassai le mégot dans mon étui puis me replaçai devant la barrière en rangeant la sphère déjà pleine de mégots dégoûtants. Je soupirais encore une fois, puis las, finis par m'asseoir en sortant une nouvelle cigarette. Moi, un consommateur compulsif ? Oui, vous aviez tout compris.


Dernière édition par James E. Wilson le Jeu 23 Sep - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suo E. Odawa

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Jeu 23 Sep - 18:06

Il avait finalement bien fait d'allé se baladé ce soir la a la recherche du toit la vue était tout simplement magnifique, autant le paysage que son voisin de droite. Et oui bien qu'il n'est jamais été avec un homme a proprement parlé - ni avec une fille d'ailleurs- notre jeune roux s'était auto-proclamé bisexuel n'ayant pas de préférence pour les hommes ou les femmes autant du coté sexuel que du coté des simples relations amical. Bref il trouvait son voisin beau avec ses cheveux clair surtout avec l'éclairage solaire d'ailleurs

« Oui, c'est vraiment agréable de se trouver là en fin de journée. »

le roux lui sourit et reporta son attention sur le paysage, il n'avait jamais pu aussi bien admiré un couché de soleil comme celui ci, la ou il vivait les immeuble et la pollution gâchait tout.... Enfin il sourit pensivement

- C'est vrais, personnellement je trouve que ça, ça au moins c'est une chose qui resteras très certainement pour toutes les années a venir ...

Il observa encore un peu l'autre qui semblait complètement ailleurs, tout seul dans sont monde en faite. Il toussa et le plus roux des deux lui tapa doucement et gentiment dans le dos pour lui faire passer ça. Voilà une des raisons pour lesquels notre roux national ne fumerais probablement jamais

« Je m'excuse je suis un peu nerveux, mais je ne mords pas pour autant... Pas encore du moins. »

Le bibliothécaire rit un peu

- J'espère que vous ne mordez pas, mais bon en même temps, je ne dois pas être très bon non plus... je dois être rassit

Il observa l'autre avec une mine cette fois rieuse et amusée

- Au faite je peut vous posez une question déplacé ? Quel âge avez vous ? Moi j'ai 27 ans. Je suis très curieux ne vous en formalisez pas, j'aime juste savoir un peu tout, mais je suis pas une commère pour autant je garde toujours ce qu'on me dit pour moi

Il lui sourit un peu gêné d'avoir été jusqu'au bout de sa pensée, il parlait toujours avant de pensée et la encore ça c'était produit, sans Amaru il était un peu comme un petit enfant perdu au milieu d'adulte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Jeu 23 Sep - 19:28

J'avais plutôt de la chance avec cet homme, il était certes enclin à parler, mais cela ne me gênait pas, bien au contraire, c'était comme une sorte de soulagement de se trouver avec quelqu'un de différent. Quand je me mis à tousser parce que j'avais plus avalé de filtre qu'autre chose, il m'avait tapé dans le dos comme pour m'aider. C'était étrange, je n'aurais jamais fait quelque chose d'aussi familier à un inconnu, mais bon, ce n'était pas tant désagréable, surtout que c'était pour m'aider alors je ne pouvais pas lui en vouloir.
Je soupirais, fumant ma cigarette assis sur le sol, alors que le bibliothécaire riait. Rassis, lui ? Cela m'étonnerait tout de même... Je l'observais discrètement, me demandant quoi répondre, puis finalement, il me demanda mon âge, m'apprenant qu'il avait 27 ans. Lui ? Eh bien, je ne me serais jamais attendu à ce genre de nouvelle.


« J'ai 23 ans. »

J'observai encore le coucher de soleil, avant de décider de moi-même me coucher, sur le dos, une main derrière la tête, les jambes croisées. Je relâchais la fumée de mon poison en faisant des ronds avec ma bouche. Je regardais ainsi les ronds de fumée s'élever vers le ciel.
J'admirais le ciel qui était devenu bleu foncé, les nuages quant à eux avaient pris une douce couleur rosée. C'était plutôt joli, ça aussi méritait une photo.
Je me rendis finalement compte que la réponse que j'avais donné à mon interlocuteur n'était peut-être pas très élaborée par rapport aux efforts que ce jeune homme faisait pour me parler. Je me sentis soudainement un peu bête, alors je réfléchis à quelque chose à dire à cet homme, mais rien ne me vint. Je me contentais à fumer, allongé sur le sol – ce qui n'était d'ailleurs sûrement pas une position très appropriée pour un professeur – à réfléchir à des tas de choses... Seulement rien ne me ramenait à Suo...


« Je suis désolé, je ne suis pas quelqu'un de très bavard, comme vous avez pu le remarquer. »

Rien que le fait de dire cette phrase me semblait être une chose stupide au final. Il fallait peut-être mieux trouver un sujet de conversation qui puisse nous intéresser tous les deux...

« Avez-vous un hobby ? Quelque chose qui vous tient à cœur ? »

Je me doutais qu'il pouvait me répondre quelque chose comme la littérature, ou encore ranger des bouquins, mais j'espérai secrètement qu'il puisse aimer d'autres choses un peu plus différentes... Même si en fait, nous pourrions parler littérature, s'il connaissait un peu de choses sur la littérature anglophone, chose dont je doutais, s'il était originaire du Japon. Il y avait tant de choses dans cette culture que je ne pouvais imaginer qu'il ait déjà tout lu pour pouvoir ensuite se concentrer sur le reste. Ou alors il avait fait un peu de tout, c'était aussi possible après tout. Je laissais donc la question en suspens. Puis soufflant une nouvelle fois, décida de jouer un peu, en transformant mon rond de fumée en carré. C'était une erreur, je le savais, mais aussi un bon moyen de savoir si mon interlocuteur était familier des pouvoirs ou non. Je recommençais donc, espérant me faire repérer, ayant un visage neutre comme si cela était une chose naturelle.


Dernière édition par James E. Wilson le Ven 15 Oct - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suo E. Odawa

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Mar 12 Oct - 21:06

Il attendait avec patience que l'autre jeune homme lui répobde oooh, Suo n'était pas du genre impatient donc le temps que l'autre homme lui réonde il observait le ciel avec une attention toute particulière puis l'autre lui répondit et le roux lui sourit joyeusement heureux que l'autre lui réponde

« J'ai 23 ans. »

Le roux sourit calmement alors comme ça l'autre était plus jene que lui en âge alors que ça faisait pas le cas, vu que l'autre garçon devait faire une tête de plus que Suo

- c'est amusant, on ne dirais pas comme ça à nous regarder que ces moi, le plus petit le plus âgé je trouve cela très comique pas vous ??

Puis la discussion mourut dans silence tout autant agréable (tout le monde sais que les bibliothécaire aiment bien le silence, qui n'a pas entendu un jour un "chuuuut" venant du bibliothécaire justement dans une Biblio ou un CDI) que lourd ( car Suo aurais bien aimer devenir ami avec James il le trouvais cool)

« Je suis désolé, je ne suis pas quelqu'un de très bavard, comme vous avez pu le remarquer. »

L'autre lui sourit appréciant les effort du fumeur

- je vois ça effectivement, moi je suis un très grand bavard enfin je pense que vous l'avez compris je peut pas me taire pendant plus de dix minutes sauf quand je lit ...

puis ils se turent tout les deux combien de temps ce silence dura ? 10 minutes ? 10 seconde ? aucune idée seulement encore une fois ce fut James qui le brisa

« Avez-vous un hobby ? Quelque chose qui vous tient à cœur ? »

Le roux se retourna vers lui, enfin juste la tête, le coté ou sa cicatrices en forme de croix était

- j'aime les arts martiaux tel que l'aikido ou le kendo et la littérature en général.. mais surtout japonaise et anglophone et vous ??

soudain il vit le carré crée par l'autre adulte et le rouquin murmura dans un souffle que seul James pouvais entendre

- .... vous .. aussi ??

ça voulait bien sur dire " vous aussi vous avez un pouvoir " mais aussi a cas ou que <suo se plantait tout plein d'autre chose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   Dim 17 Oct - 17:48

Encore une fois, je me trouvais en mauvaise posture. Suo semblait être quelqu'un de bien et de bonne compagnie, mais pouvait-on en dire autant de moi, j'en doutais réellement. Pourtant, j'essayais d'être le plus sympathique possible, ou du moins antipathique. Je répondais aux questions comme un chien obéissant, mais j'étais plutôt une sorte de chat indépendant, je répondais parce que je sentais que le courant passait bien entre nous. Après tout nous étions dans le même bateau et puis il n'avait pas fait de remarques pour le moment, ce qui était une excellente chose pour me convaincre de sa bonne foi. Je ne souriais pas pour autant, non pas que ce n'était pas une chose que je voulais offrir à mon collègue, malheureusement c'était seulement que je ne pouvais pas. Je lui donnai mon âge sans plus d'explication. Je ne savais pas quoi dire d'autre.
Et après tout j'étais venu ici dans l'espoir de me détendre et de penser à autre chose, mais il fallait croire que c'était peine perdue.
Suo me fit remarquer qu'il était amusant de voir que le plus petit était le plus âgé, bah, même si je n'étais pas très grand, cela ne m'étonnait pas qu'il soit plus petit que moi, j'aurais d'ailleurs pensé dépasser tout le monde d'une bonne tête, mais bon, il ne fallait pas rêver, j'étais loin d'être le seul à voir du sang d'occidental. Je repris une bouffée de ma cigarette alors qu'un silence s'installait. Aurais-je du répondre quelque chose ? Mon hochement de tête n'avait peut-être pas suffit, pourtant j'avais aussi esquissé un sourire, j'avais donné du mien, un peu... Le silence me pesait et je ressentais donc le besoin de parler, au moins pour montrer que je n'étais pas rustre ni complètement idiot et asocial. Au final il me répondit avec un sourire, cela me rassurait. J'aimais qu'il soit bavard, ça m'évitait de trop m'enfermer, seulement au final il ne parlait pas tant que ça et ce fut encore à moi de reprendre la parole. J'essayais de le cerner, il me dit qu'il aimait les arts martiaux, ce qui me donna des pistes pour comprendre ce que faisais cette énorme cicatrice sur son visage. Moi j'avais de la chance à ce niveau-là, ma peau guérissait plutôt bien, les cicatrices de mes opérations n'étant qu'à peine visibles. Je retenais qu'il aimait la littérature anglophone, je pourrais peut-être me servir de cette information pour mes cours.
Enfin, j'avais autre chose en tête à ce moment-là, j'essayais de voir s'il connaissait quelque chose sur les pouvoirs. Je n'avais toujours pas réussi à savoir si l'administration et les membres du personnel étaient au courant ou non. Je préférais utiliser la discrétion pour savoir, histoire de ne pas créer de problèmes mais de tout de même apprendre la vérité.
Le jeune roux semblait étonné mais en même temps aussi prudent que moi, chose qui me fit très plaisir. Je l'observais avec un air amusé avant de me relever, je recrachais la fumée qui devenait carré, cercle, losange, changeant de forme subitement.


« De quoi me parlez vous ? »

Je voulais le tester jusqu'au bout, après tout, on n'est jamais trop prudent. J'étais peut-être en face d'une personne qui ne maîtrisait pas les pouvoirs mais qui était au courant tout de même... Je soupirais de me mettre face à Suo, j'écrasai ma cigarette dans son étui et observai ses réactions de mon regard perçant. Je ne voulais pas le mettre mal à l'aise, mais je voulais m'assurer qu'il me raconterait la vérité sur sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au clair de lune [~yaoi présumé / James]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au clair de lune [~yaoi présumé / James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Le Pensionnat :: Le toit-
Sauter vers: