Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freya Maeda

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23

MessageSujet: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   Lun 25 Oct - 12:46

Quelle douée vraiment !!

Freya avançait tant bien que mal en direction de l'infirmerie. Elle revoyait encore faire la folle en écoutant sa chanson préférée. Comme d'habitude elle s'était mise a danser, sauf que cette fois elle s'était tordue la cheville. Ce n'était pas comme d'habitude non, elle avait l'habitude de se tordre la cheville en faisant la folle, elle ne s'en inquietait jamais parce que ça finissait toujours par passer au bout de 10 minutes.
Sauf que cette fois, son pied avait gonflait et ça faisait deja plus de 20 minutes qu'elle avait mal et plus le temps passait, plus sa douleur augmentait.

De sa chambre a l'infirmerie, il y avait pas mal de couloirs a traverser et de marches a descendres. C'était d'ailleurs un enfer, elle arrivait a peine a poser le pied au sol et encore, elle avait du mal a ne pas hurler de douleur.

*Non mais quelle cruche je fais, ça m'apprendra a danser toute seule ! Voila le resultat maintenant, j'ai l'air maligne a boiter dans le couloir, enfin ça pourrait être pire, quelqu'un pourrait me voir...*

C'est a ce moment la qu'un groupe de 5 élèves passa devant elle. Pour ne pas paraitre trop ridicule, Freya s'appuyer contre le mûr. Tout juste a temps pour que personne ne remarque qu'elle boitait.
Lorsqu'ils l'eurent dépasser, elle reprit sa marche.

Plus les minutes passaient et plus elle désesperait, en avançant a cette alure, la nuit serait tombait avant même qu'elle n'atteigne la porte de l'infirmerie.

Finalement, elle arriva au bout de 5 minutes. La douleur était a présent insoutenable, bon sang mais qu'est ce qu'elle avait ?
Elle esperait que ce ne soit rien de grave et qu'elle pourrait marcher a nouveau trés rapidement. Avec la fête d'halloween qui se préparait, elle esperait ne pas avoir un platre, une soirée sans danser, c'etait pour elle impensable, comme une piscine sans eau !

Elle frappa trois coup a la porte : TOC TOC TOC !
et attendis qu'on lui ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Mitsuyama

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   Lun 25 Oct - 17:03

A peine deux jours s'étaient écoulés depuis que Takeshi était devenu l'infirmier du pensionnat et déjà, il s'emmerdait pour mourir. Après tout, ce n'était pas ça qui allait le déranger le plus: il était presque payé à rien faire. Depuis deux jours, il avait dû avoir une grosse dizaine de visites, toutes pour des raisons futiles du genre: "J'ai mal à la tête." ou encore "Je me sens pas bien..." D'ailleurs, plus de la moitié ne venaient que pour se faire dispenser de cours, tout simplement. Dans ces moments là, le jeune homme était du genre sadique et très inventif. Inventif pourquoi? Pour la meilleure manière de faire comprendre à une personne que ce n'était pas la peine de le prendre pour un pigeon. Sans être vulgaire, il n'avait pas la langue dans sa poche et donc, bien rapidement, il trouvait quoi dire pour les renvoyer d'où ils venaient.

Pour le coup, aujourd'hui, Takeshi n'avait pas reçu de visite depuis maintenant deux bonnes heures et donc, il était à son bureau, les deux pieds sur celui-ci, les jambes croisées, alors qu'il était en train de manger une sucette. Oui, une sucette... Lui, au lieu d'en donner au patients, il avait pris l'habitude de les manger, lorsqu'il travaillait encore à l'hôpital. Alors, de temps en temps, il en prenait une, question de s'occuper. Il avait d'ailleurs les mains jointes, ses doigts jouant ensemble. C'était vraiment ennuyant lorsqu'il n'y avait personne qui venait. Pour autant, il préférait ça. Des moments de solitudes pareils, où il était payé, Takeshi ne pouvait pas s'en plaindre.

Alors qu'il rêvassait d'une belle infirmière sur laquelle il avait fantasmé pendant qu'il travaillait à l'hôpital, il entendit frapper à la porte. Dans un premier temps, il haussa le sourcil droit et regarda la porte qui se trouvait à sa diagonale. Pourquoi frapper? C'était ouvert et les gens entraient sans prévenir normalement, non? Il fallait se lever? Non... Sans rire. Personne n'entrait. Takeshi bascula la tête en arrière et soupira. Il fallait vraiment se lever alors... Quelle plaie, pensa-t-il. Il retira ses jambes de son bureau et les posa à terre, pour finalement se relever, poussant un "Mataku..." vraiment blasé. Il marcha d'un pas plutôt lent et las, pour le coup, avec les mains dans les poches de sa blouse blanche. Sous sa blouse, une chemise bleue pâle et une cravate mal nouée à son cou, rouge. Son pantalon était quant à lui noir, comme ses chaussures. Il finit par arriver à hauteur de la porte et l'ouvrit, après avoir poussé un dernier soupir.

Une fois la porte ouverte, il tomba nez à nez avec une demoiselle, cette fois. Les quelques dernières fois avaient été des garçons qui ne cherchaient qu'à être dispensés de sport, prétendant avoir des maux de ventre terribles, ou alors des douleurs aux jambes. En plus, elle était plutôt mignonne dans son genre. Quoi?!? Bah oui, même si elle est clairement plus jeune que lui, Takeshi peut être attiré par une fille. L'âge, il s'en moque un peu, tant qu'elle a l'air plus ou moins adulte. Il n'ira pas dans les extrêmes, mais bon. Il n'avait pas non plus pris ce travail pour ça, mais c'était un petit plus. Après avoir rapidement scruté son visage et jeté un rapide coup d'oeil à son corps, il constata qu'elle posait difficilement pied à terre. Encore une mise en scène? Alors, arrogant et blasé, il dit...


"Encore quelqu'un qui veut rater le sport? Passe ton tour, tu n'es pas la première à me faire le coup aujourd'hui."

Cependant, après avoir dit ça, Takeshi pencha la tête sur le côté gauche et regarda un peu plus longuement sa cheville. Elle était salement enflée. Ce n'était pas de la comédie, pour une fois. Il allait avoir du boulot et du vrai, pour une fois. Il en était presque surpris, d'ailleurs. Alors, soupirant intérieurement, il se mit à côté de la jeune fille et fit passer son bras autour de ses épaules, pour finalement la faire entrer. Les lits se trouvaient à la gauche de la porte et, avant de s'y diriger, il ferma la porte d'un mouvement habile du pied. Il aida alors la jeune femme dont il ne connaissait pas le nom à venir s'asseoir sur le premier lit qui se trouvait là. Sans rien dire, il tira le banc à roulettes qui se trouvait non loin et prit place dessus. L'infirmier prit le pied de sa patiente et le souleva, tendant sa jambe, pour venir le mettre sur ses cuisses. Il l'examina pendant quelques secondes, avant de redresser la tête et de lui demander...

"Tu l'as salement amochée, ta cheville. Comment tu t'es fait ça, exactement?"

Loin d'être très accueillant et chaleureux, à aucun moment Takeshi n'eut l'idée de se présenter à la jeune femme, ni même de lui demander son nom. A vrai dire, il s'en moquait pas mal. En plus, à cause d'elle, il avait du mal à se concentrer sur la sucette qu'il avait dans la bouche. Il était en train de se demander si c'était simplement foulé ou brisé. Vue l'enflure, il supposait plus que c'était brisé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Maeda

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   Dim 7 Nov - 17:33

Freya dut attendre quelque secondes avant que la porte s'ouvre. Dans un premier temps elle avait eut peur que l'infirmier ou l'infirmière ne sois pas la. Heureusement pour elle, la porte fini par s'ouvrir . La personne qui vint lui ouvrir était un homme, portant une blouse blanche, normal pour un infirmier. Celui ci la dévisageat quelques secondes, elle put en faire autant. Il avait en dessous de sa blouse une chemise bleue et portait un pantalon noir, il était plutot trés fin et peu musclé. Elle remarqua avec surprise et amusement qu'il avait une sucette dans la bouche, comme quoi, même les adultes aimaient les bonbons et les sucreries.

Au moment ou la jeune fille allait lui dire ce qu'elle avait, l'infirmier lui lança une réplique plutot cinglante:
"Encore quelqu'un qui veut rater le sport? Passe ton tour, tu n'es pas la première à me faire le coup aujourd'hui."

L'adolescente resta bête. Il était vrai que parfois afin de louper quelques cours elle faisait semblant d'avoir mal quelque part ou d'être malade, et elle savait que bon nombres d'élèves faisaient le même coup, mais pour une fois qu'elle avait vraiment mal quelque part, elle regrettais d'avoir fait du cinéma pour rater les cours. Elle se promit donc qu'a l'avenir elle ne recommencerais pas.

En attendant, sa cheville la faisait enormement souffrir, alors coutte que coutte elle insisterais jusqu'a ce qu'il accepte enfin de regarder ce qu'elle avait. Heureusement pour elle, elle n'eut pas a se plaindre et a le supplier, il compris aprés avoir bien observé sa cheville qu'elle avait vraiment quelque chose. Il l'aida donc en faisant passer son bras sur ses épaules. Heureuse de béneficier d'un appuie la jeune fille sourit. Malheureusement son sourire fut éffacé par une grimace de douleur lorsqu'elle posa son pied a terre.
Il l'aida a se diriger jusqu'a un lit ou il la fit s'asseoir. Une fois installée Freya le remercia:

"merci..."

C'était un merci timide, d'ordinaire elle n'était pas timide mais l'infirmier semblait peu enclin a la conversation, peu désireuse d'insister ou de paraitre casse bonbons elle se contenta de prononcer ce mot.

L'infirmier approcha du lit un banc a roulette sur lequel il s'assit, il lui prit le pied et le posa sur sa cuisse afin de pouvoir l'examiner. Le silence qui régnait et la situation dans laquelle elle était genait Freya. Heureusement le silence fut coupé par une question:
"Tu l'as salement amochée, ta cheville. Comment tu t'es fait ça, exactement?"

A cette interrogation la jeune fille se sentit plus que mal a l'aise, que faire ? lui dire la vérité et lui avouer que s'ennuyant elle avait décidé de danser seule dans sa chambre ? ou mentir et lui inventer une histoire du genre je suis tombée dans les escaliers ? Aprés quelques secondes d'hésitation elle choisit de dire la vérité, quitte a se prendre la honte autant se la prendre en disant la vérité.
Aprés une grande inspiration elle se lança dans les explications.

"Euh...j'étais dans ma chambre, j'écoutait la musique en dansant et...je me suis tordue la cheville."

Mal a l'aise, elle tenta de se redresser du mieux qu'elle put mais tout mouvements lui était douloureux, elle se résolut donc a ne pas bouger en attendant la réponse de l'infirmier. Elle le regarda, il tenait toujours sa sucette dans sa bouche et aucune expression ne lui parmettait de savoir si sa geurison serait longue, en tout cas le passsage de sa phrase dans lequel il disait qu'elle l'avait salement amochée n'était pas vraiment rassurant et elle se demandait si sa guerison serait longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi Mitsuyama

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   Sam 13 Nov - 14:54

Pour le coup, Takeshi trouvait étrange que sa nouvelle patiente soit si rétiscente à lui expliquer le pourquoi du comment. D'une, il n'y avait pas de hontes. Ce n'était pas comme si elle s'était retrouvée dans une situation véritablement gênante, sans donner de détails, mais de deux, il était l'infirmier et elle devait tout lui dire, ou du moins, tout lui dire ce qui avait rapport avec la blessure. Après tout, dans son métier, il en avait vu des vertes et des pas mûres, malgré le peu d'années qu'il avait travaillé, ou du moins, le peu de mois. Les gens étaient bizarres, parfois, et il se pouvait qu'il arrive des choses vraiment pas très nettes.

Finalement, elle se décida à lui expliquer. Pour le coup, l'infirmier haussa un sourcil, trouvant son explication vraiment ridicule. Elle n'était pas vraiment douée, pour le coup, si elle s'était fait ça en dansant toute seule dans sa chambre. Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à se blesser seuls, comme des cons? Ca n'avait vraiment aucun sens. Encore, se couper un peu la peau en utilisant maladroitement un couteau, c'était plausible, mais là, se tordre la cheville en dansant seul: c'était vraiment le paroxysme de l'idiotie. Il soupira et pencha un peu la tête, regardant la cheville, laissant sa sucette se balader dans sa bouche et la suçotant parfois afin de goûter un peu à son arôme. Puis, il se redressa et sortit sa sucette de sa bouche, la tenant désormais dans sa main droite. Il regarda sa patiente, cette jeune femme blonde, jusqu'à la moêle, et sourit en coin...


"Il ne faut vraiment pas être douée pour se tordre la cheville toute seule dans sa chambre. Si ce n'est que ça, c'est simplement foulé, par cassé. Quoi qu'il en soit, il va falloir te mettre une attèle pour immobiliser son pied. Je dois en avoir à ta taille..."

Sans plus attendre, il remit sa sucette dans sa bouche et glissa ses mains sous sa cheville pour la soulever et faire pivoter légèrement la jeune femme sur le lit pour qu'il puisse remettre son pied sur celui-ci. Etrangement et malgré son humeur, Takeshi usa d'une certaine douceur pour déposer le pied. Puis, en silence, il se retourna et alla au fond de l'infirmerie, vers une armoire. Il prit la clef qui se trouvait dans ses poches et ouvrit celle-ci, laissant voir un certain stock d'attèles et autres équipements médicaux. Il se retrouna et pencha la tête pour regarder le pied, avant de regarder à nouveau l'armoire et d'en prendre une, celle qui pensait qui serait à sa taille. Il referma à clef l'armoire et se dirigea à nouveau vers sa patiente. Sur le chemin, il fit un rapide détour vers l'armoire de la pharmacie. Il déposa l'attèle sur le comptoir et prit une boîte, de laquelle il sortit deux cachets, et prit un verre d'eau. Il prit le tout, avec l'attèle, et se redirigea vers la jeune femme. Il déposa à nouveau l'attèle, cette fois non loin du pied de sa patiente et lui tendit le verre d'eau, ainsi que les cachets...

"Tiens, avales-ça. Ca risque de faire mal, alors il vaut mieux attendre un petit cinq minutes avant de te la mettre."

"Lorsqu'elle prit le tout, Takeshi retourna s'asseoir sur son banc à roulettes et se mit face à elle. Il lança au-dessus de son épaule le batonnet de sa sucette, qui attérit habilement dans sa poubelle, comme s'il était habitué de le faire, et sortit deux sucettes de sa poche intérieur de sa blouse. Il finit par en déballer une et la remettre dans sa bouche, et tendit l'autre de sa main droite à sa patiente, avec un sourire discret aux lèvres, alors qu'il la détaillait un peu plus. Elle était peut-être plus jeune que lui, mais elle était plutôt jolie et bien formée pour son âge. Il ne dirait certainement pas non, vu comme il était, mais il n'allait pas lui sauter dessus comme un fauve. Il finit par dire..."

"Prends-ça, aussi, pour t'occuper. Au fait, c'est Mitsuyama Takeshi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Maeda

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   Mer 17 Nov - 19:16

La réponse de l'infirmier était...rassurante mais en meme temps, elle ne fait qu'accentuer le honte que Freya ressentait. Il avait raison, il ne fallait vraiment pas être douée pour se faire mal ainsi, mais malheureusement...Freya était a des années lumières d'être douée. Enfin cote positif, elle n'avait pas la cheville cassée, mais simplement foulée, au final elle s'en sortirait avec une bande qu'elle devra garder quoi ? 1 semaines a peu prés ? c'était acceptable. Elle pourrait ainsi aller au bal sans son attèle ou du moins...elle l'esperait.

"Ouai je sais, mais j'y peux rien quand je m'ennuis faut que je bouge et puis faut l'avouer...je suis maladroite."

ça y est, elle venait de retrouver son assurance et la honte et la timidité ressentit n'était plus qu'un vague souvenir, elle n'avait rien de grave et avec un peu de chance, elle pôurrait vite marcher normalement ainsi personne ne lui demanderais des explications. Et puis elle ne voulait pas louper le sport. Si certain cherchaient des excuses pour rater ce cours, elle au contraire faisait tout pôur y aller.
La raison ?
Elle avait besoin de bouger, donc forcément le sport était un moyen pour elle de se déchainer.

Le jeune homme deplaça de nouveau avec douceur son pied pour le mettre sur le lit sur lequel elle était assise.

*au moins c'est pas une brute comme la plupart des infirmiers*

Dans son ancien lycée, elle se souvenait que l'infimier était une pure brute qui était la simplement par obligation, il traitait alors les élèves comme des moins que rien, n'hésitant jamais a se moquer d'eux et n'usant d'aucune délicatesse.
Elle se souvenait qu'un jour, alors qu'elle avait vraiment mal au ventre, il l'avait renvoyer hillico presto en cours car si elle avait mal au ventre, ce n'était pas son probleme.
Finalement être ici n'était pas si une si mauvaise chose, même si elle ne pouvait pas sortir le soir en semaine, le reste n'était jusqu'a présent que du positif.

L'homme se dirigeat vers une amoire, il prit une clé et l'ouvrit. Il trifouilla les affaires qui se trouvaient a l'interieur puis se retourna vers elle ou plus exactement vers son pied avant de remettre le nez dans l'armoire.
Freya réprima un sourire.
L'attèle trouvée, il s'avança vers une pharmacie, quand il se retourna, il avait un verre d'eau et deux cachés en plus dans la main.

La jeune fille n'était pas fan de cachés, pour cause elle trouvait ça vraiment sans aucun gout et généralement, aprés avoir prit un caché, elle était complétement endormie.
Cependant, sa cheville la faisait tellement souffrir qu'elle hésitait a les prendre.
Elle regarda donc l'infirmier avec une moue de semi-dégout, et demanda:

"c'est quoi comme cachés ? ILs sont bons ?"

Question étrange, mais elle n'avait pas put s'empecher de la poser.
Finalement, même aprés la réponse de l'infirmier, elle les prends, inspira bien fort et avala.
OUF c'était passé.

"BEURK !"

Il n'y avait pas a dire, aucun cachés n'étaient bons.
En attendant, l'homme c'était assis en face d'elle, sur un banc et lança sa sucette dans la poubelle avec une habileté remarquable. Peut être était il joueur de basket ?
Puis il sorti de sa poche deux sucettes.

*mon dieu c'est pas vrai, il mange combien de sucettes par jour ?!*

Il en prit une et tendit l'autre a Freya, elle le regarda avec étonnement, depuis quand le personnel du pensionnat proposait des sucreries aux élèves ?
HUm...elle s'était surement trompé sur son compte, il semblait tout a fait gentil, chose qu'elle n'avait pas pensé lorsqu'il l'avait "envoyer ballader".

"ah oui je veux bien merci." Elle l'a prit " Enchantée monsieur Mitsuyama Takeshi, moi c'est Freya Maeda"

Elle enleva le papier et la mit a la bouche. Pour essayer de faire le même exploit que Takeshi quelques instants plus tot, elle prit le papier de sa sucette et visa la poubelle. Etrangement, le papier atteignit sa cible, elle ne put retenir un cri de joie.
Se rendant soudain compte que Takeshi la regardait bizarrement, elle s'excusa:

"Euh...désolée, d'habitude j'y arrive pas c'est pour ça..."

Décidément, elle accumulait les gaffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
voila ce qui arrive quand on ne reste pas en place [pv Takeshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vie c'est ce qui arrive quand on avait prévu autre chose" - Si je reste
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» Mistico et la WWE : C'est signé !
» Ce qui arrive quand le Grand Luc se lève
» ... voila, ça arrive ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Le Pensionnat :: L'infirmerie-
Sauter vers: