Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Mar 30 Nov - 20:25

J'avais besoin d'elle, mes lèvres contre les siennes me rassuraient, me faisaient vibrer. Je la regardais, elle ne m'avait pas repoussé, elle devait penser la même chose que moi, sinon elle m'aurait frappé, ou du moins elle aurait réagi... Elle tourna la tête, je la tenais toujours dans mes bras, je ne pouvais pas me résoudre à la lâcher, d'autant moins maintenant qu'elle avait passé les siens autour de mon cou. Je la sentis se relever et la laissa faire avec regret... Du moins jusqu'à ce qu'elle m'attrape la main pour que je fasse de même. Elle m'attira sur le lit et me fit asseoir, je ne cessais pas de la regarder, j'étais un pantin sage et dévoué à sa maîtresse.
Elle me dit qu'elle ne savait pas si elle me connaissait, moi je pensais que c'était une évidence, je ne savais pas ce qu'il se passait ni pourquoi j'étais incapable de me souvenir de ce que j'avais fait après être rentré chez moi, mais en tout cas, elle me plaisait. Non, elle ne me plaisait pas, elle me rendait dingue, je l'aimais, je le savais alors c'est qu'il devait y avoir plus qu'une simple rencontre d'un soir. Le reste de ses paroles me firent rougir, mais dans le même temps c'était exactement ce à quoi je songeais. Je passais mes mains sur sa taille avant qu'elle ne me pousse pour me faire tomber sur le lit, je souris lorsqu'elle arriva sur moi, son visage à hauteur du mien. Elle m'embrassait, je lui rendais chacun de ses baisers, passant mes mains sur sa nuque, son dos, sa taille. Je m'enivrais de son parfum, je voulais la garder rien que pour moi à présent, je le savais.
Je lui souris alors qu'elle interrompait le baiser pour déboutonner ma chemise. Je passais doucement ma main sur un de ses bras, sa peau était si douce... Une fois ma chemise ouverte, elle se mit à genoux pour m'observer, je souris alors qu'elle m'embrassait dans le cou, elle joua ainsi quelques secondes avant de se laisser aller dans mes bras. Je la serrais tendrement, cela me semblait tellement normal, tellement naturel, je me sentais bien mais évitait de le dire pour ne pas briser quelque chose. Puis elle se releva, je faillis émettre une protestation mais son index sur ma bouche m'en empêcha. Je l'observais, même si je n'y voyais au final pas grand chose... Elle alluma de la musique, puis me dit de patienter, bon, je devais me faire à l'idée que pour le moment c'était elle qui menait la danse... Je l'attendis donc, essayant de me rappeler ce qui m'avait amené ici. Je glissais mes mains dans mes poches et en retirait mes clefs et mon porte-feuille que je posais sur la table de nuit, on risquait de se blesser si... Si ça allait plus loin, je souris à cette aisidée puis je sentis alors la main de Naho sur mon épaule, elle m'attrapa ensuite la main et me fit relever, pour se coller à moi en m'embrassant, je souris dans ce baiser avant de sentir quelque chose sur mes yeux. Les ouvrant, j'eus simplement le temps de voir le sourire malin de la jeune femme. Ainsi elle voulait jouer, intéressant...
Elle se dégagea de moi après avoir pincé ma lèvre dans les siennes, diable, cette femme alors... Je retirai ma chemise qui m'agaçait à être entrouverte et la posait sur un coin du lit, avant que Naho n'attrape mes mains pour les poser sur son corps. J'eus comme un mouvement de recul quand je sentis sa peau douce sous mes doigts. Elle m'invitait à l'explorer, je le savais, mais de mon côté, j'aurais bien du mal à me laisser aller ainsi... Je la laissais donc faire, je me laissais guidé sur son corps que je devinais, ou du moins que je pensais, nu. La partie semblait difficile pour moi, mais je ne comptais pas me laisser faire ainsi. Elle voulait jouer... J'allais jouer...

Je l'attrapais tendrement dans mes bras, je montais lentement sur le lit avant de la déposer dessus. Je ne voyais peut-être pas tout ce que je faisais mais j'étais tout de même capable de me repérer dans l'espace. Je souriais, je pouvais enfin dominer la situation. Je l'embrassais délicatement, avant de descendre ma bouche jusqu'à son cou, sa clavicule, puis de plus en plus bas... Oserais-je ? Non... Pas tout de suite... Je contournai la poitrine de la jeune fille avant de descendre jusqu'à son ventre. Je revins vers ses lèvres, prenant appui sur une de mes mains, caressant doucement ses bras et son visage avec l'autre. Puis je m'abaissai encore au niveau de son ventre, pour cette fois-ci passer le bout de ma langue dessus, remontant jusqu'à sa poitrine, je me stoppai, ma main en fit doucement le tour pendant que j'embrassais encore la jeune femme. Je voulais la faire languir comme elle avait essayé de le faire avec moi, sauf que je ne résistais pas à l'envie d'aller plus loin, et ce, bien malgré moi. Je passai doucement ma main sur la poitrine de la jeune femme tout en l'embrassant, jouant avec sa langue... J'avais envie d'elle à présent, réellement. J'essayais de ne pas être trop brusque, ma main caressait maintenant sa poitrine et on ne parlait plus de jeu mais de plaisir que j'essayais de lui donner. Je savais ce que je faisais mais j'avais presque peur de ne pas assez bien faire, de lui déplaire. Je cessais mes caresses avant de me décaler et de retirer ce bandeau, de toute façon dans la pénombre, je ne la voyais que très peu. Je l'a pris dans mes bras, mon torse nu se collant à sa poitrine, mes lèvres se nichant au creux de son cou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Ven 3 Déc - 9:51

Bien qu'elle avait décidé de maitriser la situation, voilà le garçon qui faisait des siennes et qui inversait leurs rôles. Naho ne pu s'empêcher d'en sourire. Elle m'était fin à son statu tout comme la musique qui prenait fin. Son sourire prit fin par un mordillement dans ses lèvres. Il avait déposé la demoiselle sur le lit et de plus, il en souriait. Bien qu'ils étaient plongés dans le noir et qu'il n'avait même pas repérer les lieux sauf dans le noir, il les dirigeait avec une habilité qui laissa la jeune femme sur une touche d'étonnement. Son sourire se dissipait alors qu'il avait posé ses lèvres sur elle. Ses mains avait aussi comprit la stratégie et se déposait sur son corps. Il continuait son contrôle sur elle et se n'était pas pour la déplaire. Elle en rougit lorsqu'elle senti le garçon descendre le long de son cou, puis son buste et finir par nourrir son ventre de doux baisers. Sa respiration devenait saccadée alors que le garçon ne faisait que commencer de s'amuser. Au final, il revenait pour l'embrasser délicatement les lèvres. La demoiselle voulu passer ses jambes autour des hanches du garçon pour le serrer contre elle, mais il avait vu un tout autre plan pour eux deux. Alors qu'une moue allait s'afficher sur la visage de la demoiselle, le garçon s'attaqua de nouveau à son ventre, cette fois-ci en jouant avec sa langue. L'étudiante se mordit la lèvre. Elle le désirait mais n'en ferrait rien pour l'instant, préférant augmenter son plaisir. Elle se laissa aller à lui en fermant les yeux, le rythme de la musique les berçant et la musique qui les enfermait dans une bulle. Elle songeait. Elle avait déjà ressenti cette sensation de bulle protectrice et de bien être. Alors que ses sourcils allait froncer sous la réflexion, le garçon passa une main sur sa poitrine. Naho en rougit en oubliant toutes idées et se laissant aller. Alors que sa main jouait avec elle il avait décidé de se stopper, pour venir à son contact et l'embrasser sur son cou. Une vengeance allait se mettre en place.
Après avoir profiter de ses baisers, de son corps chaud, elle lui attrapa les mains. Les bloquant au dessus de sa tête pour à son tour jouer avec le garçon. Elle passa le bout de son nez dans son cou, lui fournissant des frissons avec son souffle qui avait reprit un rythme calme. Il aurait pu très facile se dégager de son emprise mais il ne le fit pas. Elle était à califourchon sur lui et donc détentrice de la suite des évènements. Sa main droit passait sur la hanche du garçon, en dégageant une température froide qui continuait à accentuer ses frissons. Elle se redressait pour regarder ses émotions avant de posséder ses lèvres avec envie. Sa main continuait de glisser sur le torse du garçon, pour venir au final sur le bas de son ventre. Elle le caressait de gauche à droite puis au final elle commençait à détacher son pantalon qui devenait trop gênant à son goût. Naho n'avait pas cessé d'embrasser le garçon, mais alternait l'endroit où ses baisers allaient et venaient. La jeune femme se souleva pour se décaler et au final enlever le pantalon du garçon sans aucune gêne. Elle se remit sur lui en ayant un frisson à son tour.

_ Viens, on passe sous les draps, j'ai froid.

La demoiselle était restée aussi sur lui, en le regardant avec un sourire, les mains sur son ventre. Même si elle commençait à avoir froid, elle ne voulait pas perdre une seconde sans le fixer et le désirer. Elle attrapait ses mains et les posa dans son dos pour qu'il la caresse et se colla contre lui. Toujours aussi joueuse bien que ce moment était tendre, elle passait sa main en dessous d'elle pour lui offrir une caresse sur le bas de son ventre, jouant à passer de quelques centimètres ses doigts sous son boxer. Elle alternait de temps en temps ses doigts et ses ongles pour le griffer délicatement, juste pour lui donner un peu plus d'envies.
Au final, elle se retira de lui, à contre coeur, pour tirer les draps couleur or et se glisser dedans en poussant un gémissement de satisfaction au contact de son corps avec la chaleur. Elle attrapa le poignet du garçon pour l'attirer vers elle tout en soulevant les draps.

_ Il y a de la place pour deux ici.

Elle lui offrit un sourire aguicheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Sam 4 Déc - 11:48

Les quelques soupirs qui sortaient de la bouche de la jeune femme me donnaient envie de continuer, mais j'avais envie de continuer, mais dans le même temps, j'avais envie que cela continue. Alors je la laissai reprendre le contrôle. Je lui souris alors qu'elle m'attrapai les mains, me faisant basculer sur le dos pour monter sur moi. J'aimais la voir ainsi, je posais mes yeux sur elle et mon coeur s'emballait. Je savais que c'était quelque chose de particulier, je savais qu'elle et moi, nous étions quelque chose, ensemble. Je sentis sa main froide sur ma hanche, mes muscles se tendirent un peu à ce contact et je défiais son regard, alors qu'elle vint m'embrasser. Je sentais sa main descendre vers mon pantalon... Oserait-elle ? Oui, bien sûr, c'était Naho, je la sentais capable de tout... Pourquoi ? M'avait-elle déjà étonné en ce sens ? Peut-être oui...
Elle se dégagea, me retira mon pantalon, je me retenais de rougir, je n'avais maintenant plus qu'une fine protection qui ne cacherait rien de mon envie d'elle, de mon envie d'aller plus loin. Je lui souris alors qu'elle se remettait sur moi, je la vis frissonner, et elle proposa de passer sous les draps... Seulement ses gestes ne se joignirent pas à ses paroles, elle s'approcha de moi, me forçant à l'enlacer, je lui caressais le dos puis descendis doucement vers ses fesses alors qu'elle semblait jouer avec l'élastique de mon sous-vêtement. Elle me griffait et je commençais à avoir envie de la mordre, elle me martyrisait si bien...
Et elle avait aussi un peu froid, elle se décala pour entrer sous les draps, puis m'invita à faire de même, je me décalais donc, et la rejoignit sans hésiter. Il faisait bon dessous, je regardais dans les yeux dorés de la jeune femme, avant de la prendre dans mes bras, passant un bras sous son cou, je capturais ses douces lèvres alors que mon genou allait caresser son intimité. Ma main libre lui caressa doucement les fesses, passant sous le maigre vêtement restant. Je bouillonnais à l'intérieur. Je la fis passer sur moi pour profiter encore plus d'elle, de sa chaleur, de son corps sur le mien. Mes deux mains se posèrent sur ses fesses que je caressais avec douceur avant de remonter sur son dos, puis à nouveau ses fesses. Je commençais à retirer doucement le dernier vêtement qui protégeait la jeune femme, mais m'arrêtais à mi-chemin, préférant consulter ma partenaire pour ce qu'il s'agissait du reste.
Je retirais mes mains les plaçant sur son dos, je stoppai le baiser pour retrouver un peu mon souffle et la regardai dans les yeux, oh ces yeux...

*Flash back*

Elle était tout près de moi, si proche que j'aurais pu l'embrasser simplement en tendant les lèvres... Mais en avais-je réellement envie ? Oui... Oui parce que c'était une tentatrice, elle me donnait envie d'aller plus loin, mais j'étais paralysé, j'étais lié à Amélie, lié à cette chaîne que je m'étais juré de ne jamais quitter. Je ne pouvais pas ouvrir mon cœur à quelqu'un d'autre, ça aurait été la tromper et ça, je ne pouvais pas me le permettre, car Amélie, elle avait été tout pour moi, tout. Et dans ces yeux, je revoyais mon accident. Cet chaleur, ce corps près de moi, me faisait penser à ces longues soirées, ces longues nuits passées avec elle, lorsqu'il n'y avait que l'amour qui comptait et rien d'autre. J'essayais de la repousser, de limiter tout contact... Pourquoi ? Pourquoi je faisais ça alors qu'elle m'attirait, à quoi cela me coûtait d'essayer ? C'était ça, c'était simplement que j'avais peur de profiter d'elle, de m'en servir pour substitut... Et pourtant, cette inconnue était tellement différente... Elle osait, elle allait vers moi... Pourquoi cela ne pouvait-il pas être plus simple ? Pourquoi je gâchais tout ?

*/Flash back*

J'observais Naho, c'était elle. Elle était la femme que j'aimais, je ne la connaissais pas d'aujourd'hui, je l'avais rencontré plus tôt. Je pris ses lèvres une nouvelle fois, puis je refis tourner la jeune femme avec douceur. Je laissais ses lèvres en paix avec un petit sourire et me rapprochais de sa poitrine, je déposais quelques baisers dessus alors que ma main se dirigeait vers son intimité, forçant doucement le passage de ses jambes serrées qui finir par se laisser aller au plaisir et s'ouvrirent au fur et à mesure. Mes lèvres humectées par les nombreux baisers enveloppèrent doucement un de ses tétons alors que mes oreilles profitaient des soupirs plus soutenus que m'offraient la belle. Je savais ce que je faisais, je savais qui elle était et je me sentais au mieux à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Sam 4 Déc - 15:02

Ses mains se baladaient sur le corps de la demoiselle, sans retenu montrant l'envie de celui qui les guidait. Naho ne pouvait pas se retenir d'en sourire et d'en éprouver beaucoup de satisfaction. Les draps en soie accompagnaient ses caresses. Elle avait l'impression de ne jamais s'être réveiller avant maintenant. Les draps lui descendait le long de ses hanches alors que les mains du garçon devenaient audacieuses sous son envie. Le froid qui la tiraillait précédemment lui avait laissé place à une forte chaleur. Elle attrapait son cou d'une main ferme, puis poussait son menton en arrière pour libérer entièrement son cou et l'embrasser sur celui-ci avec une envie qui ne lui échappait pas et l'enflammait entièrement. Il avait voulu arrêter cette sensualité pour décaler le demoiselle sur le côté. Ce à quoi elle obéit, voulant voir la surprise qu'il allait lui offrir. Il passait une main sur sa joue alors qu'il avait l'air d'être aspirer dans ses pensées. La demoiselle lui offrit à son tour une caresse sur la joue. Ils s'embrassaient de nouveau alors que le genou du garçon venait à tenter atrocement la demoiselle. Elle se mordit la lèvre alors qu'elle se colla un peu plus au garçon sous l'envie qu'il lui donnait.

Il avait l'air bien plus sûr de lui, alors que ses lèvres rentrèrent au contact de sa poitrine. La demoiselle en rougissait alors que la main de cet inconnu s'aventurait entre ses jambes. Elle ne put que le laisser passer. Cette excitation était multiplié par l'inconnu de la situation. Elle qui en fournissait toujours aux autres, la voici à son tour prise à son propre jeu. Alors que ses doigts s'activait pour lui fournir du plaisir, Naho se voyait gémir de plaisir. Ses joues se devenaient un peu plus rouge alors que sa main passait dans les cheveux bruns en bataille du garçon. Elle se mordait les lèvres alors que le garçon jouait avec elle. Il avait l'air de savoir exactement comment agir sur son corps. Elle fermait ses yeux alors qu'elle se demandait si elle le connaissait vraiment. Alors qu'un gémissement déchira à nouveau le silence, elle prenait conscience de le connaitre, ou du moins d'avoir déjà prit ce même plaisir grâce à lui. Peut être avait-elle eu un plaisir solitaire en songeant à lui ? Sa question demeura sans réponse alors que ses doigts la remplissait de sensations agréables.

Prise du démon de la chair, elle attrapait le poignet du garçon pour stopper ses actions, elle se redressait et revenait sur lui. Elle l'embrassait sur la joue. Elle l'embrassait avec une envie folle. Elle avait passé sa main là où le péché devenait plus fort pour le garçon. Cernant son anatomie qui ne cachait en rien l'envie qu'il éprouvait pour elle, La jeune fille s'en amusait alors à prendre un rythme lent, pour accentuer son désir qui ne demandait que l'inverse de ce tempo. Elle se redressa, pour lui voler un baiser avant de descendre sur son cou, le mordiller lentement, puis passer sur son torse, jouant ainsi de ses tétons lentement. La demoiselle continuait sa lancer pour s'achever sur son ventre. Elle n'avait cesser ses mouvements de va et vient. Elle prenait tout autant de plaisir que lui de le voir dans cet état secondaire. Elle démunit le garçon du tissus qui l'empêchait d'être totalement libre. Ne pouvant s'en empêcher, elle passa sa langue sur son gland, tout en guettant ses attitudes du coin de l'œil. Elle remplaça sa main par sa bouche après avoir joué plus ou moins longtemps de sa langue. Elle avait obtenu un rythme qui augmentait sous les gémissements du garçon qui remplaçait les siens précédemment. Alors que James appréciait un peu plus, la demoiselle ralentit pour arrêter enfin son activité. Elle se redressa en embrassant son buste d'un léger baiser puis arriva à hauteur de ses lèvres. Elle fit glisser à son tour son sous-vêtement le long de ses jambes, pour l'attraper et l'envoyer en dehors du lit. Elle se remit un peu mieux sur lui, saisissant son sexe et en l'interrogeant du regard. Elle avait extrêmement envie de lui et sans attendre une réponse de son amant, elle venu sur lui de façon à le faire entré en elle en poussant un gémissement de satisfaction. Elle se mordait les lèvres avant de venir voler un baiser au garçon et de commencer des mouvement alternatif entre eux. Ses ongles avaient prit place dans le buste du garçon pour l'aider dans ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Jeu 9 Déc - 0:05

[edit = tu devrais préciser [Hentai] ou autre dans le titre, peut-être]

Je ne savais pas qui j'étais pour elle, qui elle était pour moi, mais mon esprit m'ordonnait de la rendre heureuse, mon corps me demandait de lui faire du bien et si possible de le soulager aussi. Autant dire que je me sentais bien en la compagnie de la jeune femme. Tout ce que je souhaitais c'était d'être avec elle au final, et je l'étais. Merveilleux. Je couvrais son corps de caresses et de baisers, je souriais sous ses soupirs de bien-être, ou plutôt des gémissements. Il fallait croire que je n'étais pas mauvais pour le moment, je sentais les doigts de la jeune femme dans mes cheveux, j'aimais ressentir sa présence, j'aimais lui donner ce plaisir. Je laissais sa poitrine tranquille pour la regarder, elle m'attrapa le poignet, me faisant tout stopper. Je la regardais avec un sourire alors qu'elle passait sur moi, m'embrassant sur la joue. Je sentais que l'envie, le plaisir avait pris par de son corps et de son esprit alors qu'elle tenta de me rendre dans le même état que le sien. Je dus avouer que cela fonctionna plutôt bien et qu'elle-même arrivait facilement à me rendre fou, fou d'elle.
C'était étrange, je n'étais pas comme ça d'habitude. Enfin, si, dans une relation sexuelle j'étais exactement comme ça, pourquoi le serais-je autrement ? Mais, dans une relation tout court, non. Je ne la connaissais que depuis... Peut-être une heure maintenant ? Et j'étais déjà prêt à commettre quelque chose d'irréparable avec elle. Pourquoi ?
Bon, c'était sûr, du point de vue physique, elle était vraiment attirante, mais je n'étais pas de ces personnes qui couchent juste pour ce plaisir éphémère et se quittent ensuite. Non, moi, sans être réellement un romantique, je tentais de me défaire de ma situation d'homme seul par pur amour d'une personne. Il y avait eu des tas de flirts, mais Amélie avait été la première et Naho... Eh bien elle était la seconde, une nouvelle personne qui faisait battre mon cœur plus que de raison.. J'étais amoureux d'elle sans savoir pourquoi, était-ce pour ses cheveux, ses yeux, sa bouche ? Ou le son de sa voix ? Parce qu'elle semblait proche de moi ? Parce qu'elle avait répondu à mes actes ? Parce que j'aimais la façon dont sa maison était décorée ? Je n'en savais rien, je n'attendais que de la connaître, mais malheureusement nos corps s'appelaient, comme s'ils se voulaient l'un l'autre depuis suffisamment longtemps pour ne plus avoir envie d'attendre. C'était tellement intense, incontrôlable, sûrement laid vu de l'extérieur, mais tellement beau pour moi, à ce moment précis.

Elle était là pour moi comme je l'étais pour elle, c'était impressionnant comme le moindre de ses gestes pouvait devenir une source de plaisir pour moi, j'en étais presque désemparé, malgré que je me laisse aller à tout cela. J'essayais de ne pas trop me laissais aller, par ailleurs, je haïssais la violence qui pouvait parfois s'emparer de nous alors que l'on succombait à l'égoïsme, au désir. Je posais mes mains sur les épaules de la jeune femme, je tentais de la masser alors qu'elle ne faisait qu'augmenter mon envie, mon besoin d'elle. Comme elle, plus tôt, je me laissais aller à des soupirs que je voulais retenir en vain. Seulement, il fallait bientôt passer à autre chose. La jeune femme avait pris position au-dessus de moi.. Ah ce regard... Mais ne devait-on pas... ? Non, trop tard pour quoique ce soit, nous ne faisions déjà plus qu'un. Je posais mes mains sur ses hanches, je bougeais en elle, doucement. Je l'aimais, je l'aimais...

Je me relevais pour la prendre dans mes bras, je voulais profiter d'elle, de son corps contre le mien, je la serrais contre moi et l'embrassais, follement, amoureusement, ses lèvres, son cou, sa bouche, mes lèvres caressaient tout. Ses cheveux, sa nuque, son dos, c'étaient tout ce que mes mains désiraient. Mes mouvements étaient toujours présents, ils étaient même de plus en plus prononcés, suivants les soupirs de la jeune femme qui accompagnaient les miens. J'essayais pourtant de me retenir, mais c'était réellement difficile. C'était vraiment incroyable, et intense et beau. Je la regardais un instant, après un énième baiser. Pourquoi elle, pourquoi moi ? Je n'en savais rien, je nous sentais juste bien. Je lui souris alors que mon corps donnait un nouveau coup de rein. Je l'aimais tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Jeu 30 Déc - 22:28

[ Désolée.... J'ai eu une absence assez longue... Un besoin fréquent de retourner aux sources qui fait de moi quelqu'un au passage aléatoire... J'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur. ]

La demoiselle avait succombé à son envie la plus intime. Pourquoi avec lui ? Et pourquoi ce soir ? Elle était sur lui et alors qu'elle maintenait le peu d'équilibre qu'elle avait en ayant les mains sur ses épaules il lui sourit. Ses yeux ne put que lui rendre pourtant le reste de son visage n'exprimait que du plaisir. Un coup de reins la rappela alors à plus d'intensivement, à plus d'envie. Mais cela ne pouvait se produire. Elle venait de cerner parfaitement que James n'était pas un inconnu. Son désir pour lui, pour son corps l'avait obnubilé. Le contacte chaud de ses lèvres sur les siennes, de sa peau humides glissant contre la sienne, une harmonie alchimique. La demoiselle cernait alors le mot si simple qui se cachait derrière ce qu'elle avait ressentit et cela expliqua bien les sentiments qui avait enflammé son corps et son coeur en la présence de ce brun aux yeux sombres.
Elle attrapa ses cheveux d'une main habile pour les déverser sur le côté et laisser au garçon le libre champ sur son dos frèle. L'envie de se coller un peu plus à lui se senti et dans un frisson de plaisir, elle colla un peu plus son buste au torse puissant de James sans arrêter les mouvements qui leur faisait tant de bien. Alors que son souffle devenait court, ses lèvres vinrent chercher celles du garçon, afin de lui donner l'oxygène suffisante. Pourtant leurs lèvres s'effleurèrent lentement, leurs souffles s'amusa à danser l'un avec l'autre, l'un contre l'autre. Naho attrapa la nuque du garçon avant de venir lui voler ce baiser tant désirer, qui ne peut laisser sur sa fin à mesure que l'on prolonge l'instant. On vole à la vie ces quelques minutes qui peut paraitre insignifiante et qui pourtant change toute une existence.

Ses lèvres rouges se séparant des siennes restèrent entrouverte, pour finir par mimer un timide ' je t'aime ' sans qu'un son ne sorti. Fermant les yeux, elle qui gardait prisonnière la nuque de sa proie revient lui voler un baiser, pour finir par l'attirer alors qu'elle s'allongeait, pour prendre la place côté passif.

La magie avait fini par envouter la demoiselle qui ne croyait plus en l'amour depuis longtemps. Pourtant, elle ne l'avait jamais ressentit comme cela. Cette appelle de l'autre en elle. Ce battement de coeur qui allait s'éclater contre sa poitrine à l'instant où elle comprit qu'il était en elle. La jeune fille qui était dans les bras de son amant ne peut se retenir de le contempler. Elle passa une main dans les cheveux du garçon qui tombait, à moitié humide. Elle murmura son prénom qui venu mourir sur les murs. Son coeur devenait léger, amoureux, heureux. Libre d'aimer et d'être aimé en retour. Alors que ses reins continuaient leur ascension, ses gémissements se faisaient de plus en plus brillants. Entourant son cou de ses bras la demoiselle vient poser ses lèvres qu'elle mordit prêt de son oreille, lui faisant écouter tout le plaisir qu'il lui procurait. Sa main agrippa dans ses cheveux comme si elle l'empêchait de s'enfuir, pour le garder unique à elle, pour le reste du temps qu'elle arriverait à retenir au creux de ses mains.
Comment ne pouvait-elle pas avoir pu comprendre plutôt ce qu'il représentait pour elle ?
Le poisson du plaisir se déversa un peu plus dans ses veines. Sa peau humide, ses lèvres endolorit sous les morsures qu'elle faisait pour retenir ses cris. L'amour rendait ce moment formidable. Sa tête se pencha un peu plus en arrière, dégageant parfaitement bien son cou blanc. Et peut être pas uniquement ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Ven 31 Déc - 12:18

Je sentais mon corps qui tremblait sous les effets du plaisir, j'étais tellement heureux d'être enfin avec elle... Enfin... Comment pouvais-je avoir ce ressenti ? Il était trop tard pour se le demander et surtout pour hésiter, Je me concentrais au maximum pour que tout reste parfait, quitte à en perdre ma respiration, mais la jeune femme approcha ses lèvres des miennes, je sentis alors son souffle qui se mêlait au mien doucement, Je la tenais fermement contre moi pour sentir son corps proche du mien, je sentis sa main sur ma nuque et me laissait aller près d'elle pour un baiser volé, Je répondais à son baiser avant d'ouvrir les yeux pour la regarder, ses lèvres, avais-je bien vu ? Je ne dis rien, me laissant attirer pour un nouveau baiser alors que la jeune fille s'allongeait. Je la regardais un instant... Elle était tellement belle, ce sentiment, cette vue au dessus d'elle, j'eus comme un frisson alors que la jeune femme m'attendait, je me demandais qui elle était, mais il me semblait la connaître, réellement, j'eus un flash. Je soupirais un instant, avant de revenir en elle lentement, je me baissais pour l'embrasser doucement, avant de la regarder, alors qu'elle me regardait.
Je sentis ses mains dans mes cheveux , je me faisais bête pour lui prendre encore un moment de plaisir, pour la faire devenir mienne, pour la faire chavirer de bonheur. Je l'aimais, je n'arrivais pas à lui dire, je ne pouvais rien lui dire car mon souffle était coupé. Je me laissais faire, déposant des baisers là où je le pouvais, quand je le pouvais. Tous mes muscles étaient tendus, je donnais le maximum pour la jeune femme qui me le rendais bien. J'entendais mon prénom, j'entendais ses gémissements, tout en cachant les miens.
Elle basculait en arrière et je la suivais pour m'emparer de son cou, posant mes lèvres humides dessus avant de le lécher doucement, une nouvelle action et je ne pouvais plus tenir longtemps. Je me devais de lui donner tout, maintenant, je voulais que l'on soit ensemble à ce moment-là. Mais était-ce le bien ? Je n'avais plus le temps de réfléchir... J'accélérais mes mouvements, je posais une main dans celle de Naho, de ma Naho. Je la serrais doucement, puis j'embrassais la jeune femme sur ses lèvres, ma main libre me permettait de me maintenir au-dessus de mon aimée sans l'écraser. Je l'entendis gémir, dans mon baiser, je lâchais ses lèvres pour la regarder alors que j'accélérais une dernière fois.

C'était fini.

Je me décalais doucement, timidement, cherchant de quoi nettoyer les draps que j'avais souillé. Je descendis du lit, attrapant mon pantalon à l'aveugle, je pris des mouchoirs avant det dans mes bras retrouver mon boxer que j'enfilais. Je revins sur le lit, disposant les mouchoirs un peu partout. Mes joues étaient rouges, je levais les yeux sur Naho, je lui souris et la pris dans mes bras tendrement, embrassant son petit nez. Je savais qui elle était, il me manquait le reste, mais je l'avais rencontrée dans les sources chaudes, seulement, à ce moment-là, mon cœur ne battait pas encore pour elle. Je ne savais pas ce qui l'avait fait changé, mais maintenant, je le savais : je l'aimais.
Je lui fis un sourire, j'écartais une mèche émeraude de son doux visage, comment expliquer qu'elle m'avait manqué après ce que je venais de faire avec elle ? Je rougis à nouveau, je la garderais avec moi, contre moi.


« Alors, belle inconnue, comment te sens-tu ? »

Je lui souris à nouveau, avant de l'embrasser sur le front, elle était tellement belle, alors que moi j'étais tout dégoulinant de sueur... Je ferais mieux d'aller prendre une douche au final, mais je ne voulais pas la quitter, je ne le pouvais pas, alors la seule possibilité c'était qu'elle vienne... Avec moi. J'eus un petit sourire malicieux, avec une villa pareille, elle devait avoir une grande douche non ?
Pouah, j'avais tellement chaud à présent... Mais je ne voulais pas me montrer distant à présent, du moins pas avant de connaître le ressenti de la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Ven 31 Déc - 13:41

La demoiselle qui venait à bout de souffle recherchait un peu plus d'air pour assouvrire son coeur. Celui ci submergé de plaisir et de bonheur, contrastant avec son manque d'oxygène qui le faisait battre à tout rompre. Alors qu'il accélèrait pour lui procurer un peu plus de satisfaction, Naho se laissa faire, fixant uniquement ses ongles dans le dos du garçon, cherchant à le sceller à elle pour l'éternité. Elle vient se mordre une dernière fois la lèvres inferieure alors que le jeune homme se dégagea timidement d'elle. Bien moins assuré que dans le rapport il s'était levé trop tôt au goût de la jeune fille. Elle qui voulait gouté encore à sa peau sucrée avant qu'il ne se détache d'elle. Sortant du lit elle essaya de lui attraper la main mais n'avait pas réussi et elle préféra basculée sur le côté, remontant ses jambes vers elle, le souffle encore saccadé. Ses yeux suivait les corps du garçon dont le silence n'était brisé que par la respiration des deux. Se pouvait-il qu'il ne l'aime pas ? Il n'avait pas répondu. Prise de doûte et même de regret de lui avoir dit dans cette élan de plaisir, même si il n'était pas distinctement avoué.

Il était revenu, mouchoirs à la main, comme pour effacer leur passage dans les draps de la demoiselle, semblable à des preuves d'un coupable. Ses joues prirent une teinte rouge alors qu'elle baissa les yeux, le laissant agir à sa guise. Peut être n'aurait-elle pas du agir comme elle l'avait fait ? Il vient prêt de la demoiselle alors qu'il en dégagea ses cheveux, pour mieux l'admirer. Ses yeux se reposèrent sur le garçon dont ces joues étaient rosées. Elle attrapa sa main pour l'enlever de son visage, ignorant sa caresse comme sa question avant de relever son buste et de venir se coller à son dos. Des larmes coulèrent de ses yeux, sans retenu. La mélancolie, le doute et autres sentiments désagréables avait envie la demoiselle. Elle savait qu'elle le connaissait.

_ Tu n'as pas le droit de dire que je suis une inconnue....


De sa paume de main encore moite, elle venu essuyer une larme. Ses changements brutales dans son corps et dans son coeur faisait d'elle une personne extrêmement sensible. Elle ne voulait pas refaire le même scénario qu'avec Gojyo. Se donner à lui pour plus tard le voir partir, doucement et sans retenu. N'étant qu'une proie de plus au garçon très dragueur et volatil. Sa peau se sépara de celle du garçon, cherchant tant bien que mal les draps couleur or qui avait glissé lors de leur ébat sensuelle. Elle l'attrapa et le cintra autour d'elle, ne délivrant que son dos et ses épaules de son corps. Elle sorti du lit, laissant tomber les draps sur elle, caressant ses formes généreuses qui était précédemment touchées par son amant. L'envie d'une douche se faisait ressentir bien qu'elle voulait garder l'odeur de son bien aimé sur elle. Lui saisissant la main, elle le releva et le guida jusqu'à la salle de bain donc la porte qui y donnait accès était dans la chambre.

La nuit plongeait la pièce dans un noir imperméable et silencieux. La musique c'était arrêté bien plutôt lorsqu'il faisait encore l'amour. Ses larmes s'étaient éteintes avec son mal être passagé. L'étudiante fit s'assoir James sur le bord de la baignoire avant de venir jusqu'à la douche et de faire couler celle-ci. L'eau mettait quelques secondes à venir à bonne température. La demoiselle lui indiqua d'y rentrer avant de lui lancer une banal phrase, comme-ci cela faisait une éternité qu'ils étaient ensemble, par rituel.

_ Je vais faire à boire, je te rejoins dans quelques minutes ?


Son ventre avait accentué sa question lorsqu'il grogna son envie de manger. Elle sourit, les yeux posés sur son ventre avant de prendre la main de son amant de le relever. Elle glissa sa main sur sa nuque pour le faire pencher et lui prendre un baiser, puis deux, puis trois. Lui souriant à la fin de leur échange, sa main glissa sur son buste qui commençait à perdre sa transpiration. Elle l'embrasse au niveau de l'épaule, caressant son bras et le laissant dans la pièce sombre, lui indiquant de son index interrupteur de toutes les lumières de la salle de bain. Celles-ci allaient de la plus brutal pour se réveiller à la plus douce pour s'endormir.
Une fois en bas, elle avait préféré appeler pour se faire livrer une pizza avec une boisson gazeuse pour boire. Après cette commande elle savait pertinemment qu'elle ne tiendrait pas sa parole ne pouvant pas rejoindre le garçon sans quoi elle louperait la commande. Elle descendit jusqu'au sous sol de la piscine, la où trainait une armoire pour des serviettes et tenues de rechange. Elle se glissa quand des sous-vêtements puis des habits. Son ventre n'avait censé de réclamer qu'on s'occupe de lui. La demoiselle saisit un débardeur blanc qu'elle enfila suivit d'une veste et d'un bas de jogging, tout deux noir et en semi daim. Elle adorait porter ce genre de vêtements qui la laissait libre de ses mouvements malgré qui colle à sa peau blanche. Naho qui entendait l'eau couler d'en haut ne pu s'empêcher de sourire, passant ses index sur ses lèvres au goût de son partenaire. Décidant de se poser devant la télévision, le temps que la commande se fasse livrer, malgré leur bien avancé de la nuit. Cette pizzeria avait habitude de livrer l'étudiante qui travaillait jusqu'à tard le soir.

Après une poignet de minutes, où la jeune femme aux cheveux verts ne se lassa pas de zappé, la sonnerie retentit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Dim 2 Jan - 12:52

Je me sentais bien avec, en la tenant ainsi dans mes bras, contre moi, je ne comprenais pas pourquoi elle avait retiré ma main, pourquoi elle ne me regardait pas... Qu'avais-je fait de mal ? Regrettait-elle déjà ? Je me mordis les lèvres avant de lui parler, mais elle se dégagea, elle se releva, je l'entendis pleurer, je frissonnai un instant avant d'entendre les paroles de la jeune femme. Je baissais la tête; qu'avais-je fait ? Pourquoi tout à coup elle n'était plus avec moi ? Je voulus la retenir au moment où elle se détachait de moi, mais je ne pus rien faire, elle s'en alla, après s'être enveloppée des draps. J'avais réellement peur, j'avais l'impression de la perdre à présent, de ne déjà plus être quelqu'un pour elle. Je ressentis comme une pique au cœur. Je devais me rappeler maintenant, ce n'était plus un jeu, ce n'était plus drôle de ne plus se rappeler. Je voulais tout simplement savoir ce qui n'allait pas, pour voir si je pouvais faire quelque chose pour elle, pour la ramener à moi, mais rien n'y fit. Elle revint me saisir la main, je la pris sans réfléchir, la suivant. Elle me fit asseoir, je ne luttais même pas, je ne faisais rien, je la regardais simplement. Elle alluma la douche et me fit signe d'y entrer, avant de me dire qu'elle me rejoindrait plus tard. Je hochais la tête, me levant lentement... Elle m'embrassa, puis un instant plus tard, elle n'était déjà plus là. Je soupirais, restant dans le noir, blessé. Je tournais le bouton de la lumière pour la rendre violente, blessante elle aussi. Je fermais la porte de la salle de bain avant de retirer mon boxer et de me glisser sous la douche, je la rendais brûlante... J'avais mal. Je ne comprenais rien aux réactions de Naho, ni aux miennes. Je n'aurais sûrement pas dû me jeter sur elle de cette façon et j'avais mal à la tête à vouloir retrouver mes souvenirs. Je me sentais mal à présent, sale, malgré que je sois en train de me laver.
Je sortis de la douche quelques minutes plus tard, saisis une serviette que j'enroulais autour de ma taille et posais une autre sur mes cheveux. Je retournais m'asseoir sur la baignoire, me penchant pour poser mes coudes sur mes genoux. Je devais me montrer fort, je devais me montrer protecteur. Je finis de me sécher et retournais dans la chambre, je n'avais pas envie de remettre mes vêtements usés, j'avais tout de même déjà enfilé mon boxer, Je pris mon pantalon et ma chemise que j'enfilais tour à tour. Je refis le lit, rangeait un peu le restant de mes affaires, je resterais pieds nus. Je remontais les manches de ma chemise en soupirant. J'avais mal à la tête, je faisais les choses mécaniquement. J'attrapais les deux serviettes et retournais dans la salle de bain, Naho était censée me rejoindre, elle ne l'avait pas fait. Je finis de me sécher les cheveux et tentai de les remettre en ordre. Au moins, ils étaient à peu près secs.

Je déposais les serviettes sur un sèche-serviette puis allais vers la chambre, je pris mon porte-feuille que je mis dans la poche arrière de mon pantalon. J'entendis une sonnerie, je descendis alors les escaliers, je voulais me montrer présent pour la jeune femme, après l'avoir fait pleurer, je voulais la faire sourire. J'ouvris la porte, faisant face à un livreur qui semblait s'impatienter et qui fut visiblement surpris de me voir là. Il finit par me saluer et me donner les pizzas contre quelques uns de mes billets. Je le saluai avant qu'il ne tourne les talons, c'est alors que je vis quelque chose qui prit toute mon attention. Je posai les pizzas à même le sol, et m'approchais du pot de fleur pour trouver... un pied de biche. Je me souvins alors, j'étais venu de mon plein gré ici, j'avais trouvé un voleur que j'avais neutralisé.
Entendant la voix de la jeune femme, je reposais l'objet, pris les pizzas, verrouillais la porte et me dirigeais vers la source de lumière.


« Le dîner de mademoiselle est avancé. »

Je souris en posant les pizzas sur la table basse. Je restais debout devant le canapé, devant ma dulcinée.

« Je suis désolé pour tout à l'heure. Je te connais, tu as raison, je sais que je suis venu ici de mon plein gré, je sais que je suis venu pour te voir... »

Je m'assis à côté d'elle, déposant un baiser sur sa joue, prenant sa main dans la mienne, lui faisant un petit sourire discret.

« Nous nous sommes rencontrés aux sources chaudes, tu te souviens ? Je ne sais pas ce qui nous a amené ici, je sais simplement que je t'aime Naho, et que tu m'as terriblement manqué. »

Je voulais lui montrer que je n'avais pas été sérieux, que bien sûr je ne pensais pas qu'elle était une inconnue, elle était la plus importante pour moi... Et je ne pus m'empêcher de la serrer dans mes bras, j'en profitais aussi pour enfouir ma tête dans son cou. Je respirais profondément, c'était tout ce que je souhaitais. Être près d'elle.
Mon ventre se mit à grogner, je rougis avant de sourire et de déposer un nouveau baiser sur la joue de mon aimée.


« Je te propose de goûter ces pizzas... Ça te va ? »

J'espérais qu'elle ne me repousse pas à nouveau maintenant que je lui avais avoué mon amour... Mon coeur quant à lui se serrait, j'avais peur, je redevenais adolescent. Naho me rajeunissait finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Dim 2 Jan - 21:30

La porte avait été ouverte et les pizzas se retrouvait dans les mains de James. Elle n'oublierait pas de le remercier pour avoir payer et le rembourserait. Elle n'avait pas vu la scène, caché par la cloison, mais elle s'imaginait parfaitement le visage du livreur. Il s'appelait Jym' et avait bien remarqué qu'il n'était pas insensible à son charme. L'étudiante avait pourtant demandé au dirigeant de changer de livreur mais Jym' avait insisté pour continuer à lui livrer. Un sourire s'afficha sur son visage, alors qu'elle le cacha de ses doigts. Elle n'avait pas le droit de sourire à l'idée que le jeune homme ai pu avoir un air dégouté à voir James.
Au final, elle se concentra de nouveau sur la télé pour finir par zappé sur une chaine de télé-réalité. James était rentré dans la salle, accompagné des pizzas dont l'odeur remplissait déjà la salle. Il les posa en face d'elle, sur la petite table en verre qu'elle adorait tout particulièrement. Sentimentale. Alors qu'elle allait ouvrir la boite pour attraper un part, James lui presenta ses excuses. Ses joues se mirent à rougir. Elle se sentait stupide et n'osait même pas le regarder dans les yeux. Elle restait droite, lachant le morceau qu'elle avait dans la main pour se redresser sur le canapé et le regarder s'assoir prêt d'elle. Ses yeux jaunes le regardaient à présent, sans pour autant dévoiler quelques sentiments qu'elle pouvait ressentir. La demoiselle avait mal prit le fait qu'il parte aussi vite, mais peut être es-ce une simple habitude pour lui, après tout elle ne le connaissait pas sur ce plan là.

« Nous nous sommes rencontrés aux sources chaudes, tu te souviens ? Je ne sais pas ce qui nous a amené ici, je sais simplement que je t'aime Naho, et que tu m'as terriblement manqué. »

Elle ne sourcilla pas spécialement à ses mots, l'écoutant attentivement. Il l'attrapa finalement pour l'attirer dans ses bras et la serrer fort contre lui. Elle sentait son coeur battre contre le sien. Blottissant son nez dans son cou, elle se laissa tendrement cajolée. La demoiselle se sentait totalement stupide de son comportement et voulait maintenant en rire.

Qu'est ce que je perd la tête lorsque je suis amoureuse ! A cette soudaine pensé, elle se mit à rougir et agripper la chemise de son amant.

Elle l'embrassa doucement sur le cou avant de se séparer de lui et d'accepter la proposition pour manger. Elle ouvrit une boite en carton, délivrant dans un souffle l'air chaud qu'il renfermait de l'aliment. La demoiselle en saisi une part qu'elle tendit au garçon avec un sourire. Enchainant au geste un sourire avant de prendre sa part. Sans retenu la demoiselle mordit dedans, regardant les stupidités qui dévalaient à l'écran. Se rapprochant de tant à autre de James, pour poser sa tête sur son épaule. Ou même en posant ses jambes sur les siennes pour s'allonger, de manière inconfortable mais tout de même. Étouffant un rire de moquerie ou un choc lorsqu'elle entendait parler les personnes à la télé. Après avoir mangé trois parts plus ou moins importante de la pizza, entamant la seconde, elle embrassa le garçon sur la joue, lui glissant une caresse du revers de sa main et se dirigea dans la cuisine pour prendre un verre.

Elle ouvrit le réfrigérateur, ce qui illumina la pièce assombrit et la rafraichi. Elle attrapa une bouteille de soda, goût orange. Naho ne prit pas la peine de prendre des verres, pensant que boire au goulot était plus rapide. En refermant la porte, un halo de lumière se déposa sur un petit carnet.
Elle se rappelait parfaitement de la situation. Son petit carnet favori, où elle gribouillait - écrivait souvent. Il était sombre, comme un petit agenda à la couverture noire et plastifiée. Les pages étant déchirées par moment. Elle n'avait pas hésiter un seul moment à écrire des mots clefs, dates importantes et sentiments qui se déroulaient entre les deux, lui faisant très clairement rappeler la situation entre eux. Ses pomettes rougirent avant qu'un sourire passe caresser ses lèvres d'étudiante. Elle revient, le carnet à la main et le tendit, en même temps que la bouteille au garçon. Elle tenait là, la preuve de leur passé comme, de leur 'liaison'. Elle se mordilla la lèvre frénétiquement avant de lui echaper la vérité, en s'asseyant à côté de lui, avec un peu d'espace entre eux.

_ Tu es mon professeur...

Ses yeux se posèrent sur la télé, mais elle ne faisait plus du tout attention aux images électroniques, perdue dans sa pensé. Elle comprenait pourquoi tout était si compliqué. Elle soupira avant de s'allonger, la tête sur les cuises de James. Fermant les yeux, passant une main dans ses cheveux, les tressant pour défaire aussi tôt. La métaphore était présente. Elle voulait défaire les liens qu'elle avait eu avec ce professeur de son établissement. La tresse résista, provoquant un noeu. Mais cela était impossible. Ses yeux se fermèrent alors qu'elle entendu les pages de son petit carnet se tourner par les mouvements de mains de James, son amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Dim 2 Jan - 22:35

Elle avait accepté mes excuses... Du moins c'était ce que j'avais imaginé, elle n'avait rien dit, comme si elle s'en fichait ou qu'elle avait autre chose en tête... Je ne comprenais pas, n'était-ce pas elle qui me l'avait dit ? Enfin qui me l'avait laissé entrevoir ? Est-ce que c'était déjà trop tard ? Oh et puis zut... Je me laissai faire simplement, encore une fois. Je pris la part de pizza qu'elle me tendait avec un petit sourire, puis je suis passé en mode veille. Je ne comprenais rien à ce que Naho regardait, je crois que c'était une série d'un nouveau genre, à moins que ce soit une idiotie comme Big Brother. Dans tous les cas, ça n'avait pour moi aucun intérêt et je m'ennuyais, manquant parfois de m'endormir, piquant du nez de temps en temps. Les mouvements de la jeune femme m'empêchait de m'assoupir. Je lui souriais alors, l'embrassais doucement parfois. Sa simple présence suffisait à me satisfaire, je n'avais pas besoin d'autre chose ni d'une autre présence. J'essayais de manger le plus proprement possible, m'essuyant souvent les mains pour ne pas poser des mains grasses sur la peau douce de mon aimée.
Elle finit par m'embrasser sur la joue avant de se lever, je l'observais. Elle était vraiment très belle... Je souris avant de finir ma part de pizza. Je soupirais un instant, essayant de me concentrer sur cette émission télévisée. Mais ils parlaient tellement vite que je ne comprenais réellement que les insultes et les débuts d'altercations. C'est alors que Naho revint, je lui souris, avant de me rendre compte que quelque chose semblait ne pas aller... Elle me tendit une bouteille de soda et un petit carnet, je la regardais avec un air interrogateur, saisissant les objets sans rien dire.

Elle s'assit sur le canapé, un peu trop loin de moi à mon goût, que se passait-il encore ? Je posais la bouteille de soda, et elle se mit à parler. Son professeur ? Cette révélation me foudroya, je baissais la tête, choqué. Naho vint s'allonger, posant sa tête sur moi. Je l'observais, elle était tellement belle, tellement belle... J'eus envie de lui caresser les cheveux, le visage, de l'embrasser, mais j'avais peur qu'elle me repousse à nouveau. Je commençais à feuilleter le carnet, il datait de la rentrée à Yoru, son pensionnat, qui était aussi le mien... La jeune fille avait 18 ans, elle était majeure mais élève, mon élève. Elle n'était pas venue à mes cours, elle se faisait porter pâle pour m'éviter. Elle écrivait mon prénom dans son carnet, puis mon nom, puis mon statut. J'étais les professeur, elle l'élève, mais elle m'aimait, elle l'avait écrit sur ce carnet, elle aurait voulu m'avoir pour elle dès le premier jour, mais pourquoi je pensais à Amélie, à une femme morte ? Elle voulait devenir meilleure pour moi... Mes joues s'empourprèrent lentement, j'en avais assez vu, je ne voulais pas fouiller dans son intimité, j'étais juste nerveux. Je savais maintenant ce que je pouvais faire pour elle.

Je posais le carnet à côté de moi, avant de regarder le visage de mon aimée, elle avait fermé les yeux. Je souris, lui caressai le visage. Doucement, le salon se transforma en une plage immense, devant nous un coucher de soleil se trouvait en lieu et place du meuble de télévision. J'observais le coucher de soleil, mélancolique. Je voulais rester avec elle, c'était trop tard maintenant, je l'aimais, je ne pouvais pas la quitter comme ça, simplement.

« Si tu penses que c'est le mieux, je peux quitter Yoru et enseigner dans une autre école. Ce sera plus facile pour toi, sûrement pour moi aussi et nous échapperons ainsi au scandale... Je veux dire... Ce n'est pas comme si j'avais 20 ans de plus que toi mais... Enfin, tu comprends... »

Je ne voulais pas la quitter, je savais que si j'avais eu un carnet comme le sien j'aurais décrit mes sentiments de la même façon. Je soupirais, je fatiguais, à cause de mon mal de crâne et encore plus de cette illusion que je voulais rendre parfaite alors que je faiblissais. Je craignais réellement de la perdre.


« Je veux que tu te sentes bien avec moi, je ferai tout et n'importe quoi pour te rendre heureuse, je le pense réellement. »


Je fermais les yeux à mon tour, essayant de tenir mon illusion, qui finit par disparaître peu à peu. Je rouvris alors les yeux, le salon réapparu. Je me courbai pour déposer un baiser sur les douces lèvres de la jeune femme. C'était le milieu de la nuit, j'étais fatigué au plus haut point et je luttais pour rester avec elle le plus possible, pour la garder avec moi, pour rester avec elle. J'avais besoin qu'elle me garde avec elle, aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Dim 2 Jan - 23:27

Sa voix raisonnait dans sa tête, mais elle n'arrivait pas à percevoir les mots dans l'ordre, dans le sens exact et dans la bonne définition. Perdue dans la confusion, le besoin de sommeil qui l'avait rendu faible, elle attrapa le bras du garçon qui avait lacher le carnet pour entrelacer leurs doigts. Elle se sentait si bien. Tout fut plongé dans un calme incroyable et une chaleur qui timidement disparaissait réchauffait le visage de la demoiselle. Elle n'ouvrit pourtant pas les yeux, trop somnolente. Elle ramena ses jambes jusqu'à son ventre et passa la main de son amant sur sa hanche. Les mots qu'il débitait devenait encore plus indiscernable que les précédents. Naho lui offrit un sourire et un simple mot sorti de sa bouche.

_ Pardon.

Sa respiration devenait un peu plus lourde alors qu'elle s'endormait d'un sommeil parfait, sur l'homme auquel elle avait tant rêvé. Soupirant, elle se disait qu'elle ne pouvait dormir comme ça, lui même assis sur ce canapé. Son savoir vivre revenant au galot. Elle se redressa, tant bien que mal, frottant son oeil. Elle fini par saisir la main du jeune homme et de prendre la bouteille de l'autre. Elle zigzagua lentement jusqu'à la chambre d'ami. De là, elle ferma la porte, laissant l'espace enfermé et sans lumière, mais agréablement chaud, sans pour autant être étouffant. Elle lâcha la bouteille sur la table de cheveux avant de chercher à tâtons chacun des boutons de son professeur pour lui défaire, le laissant torse nu. Elle lui embrassa le torse en défaisant sa ceinture puis le pantalon ne prêta pas plus de résistance. Elle fini par lui faire tomber.

_ Rentre dans le lit.
Elle lui accorda un baiser sur la joue avant de se déshabiller lentement à son tour.

A croire que la lune voulait participé au spectacle et s'alluma telle une bougie pour éclairer avec régale les courbes de la demoiselle. Ses yeux jaunes remplissaient l'atmosphère qui ne se décrochait pas de ceux de James. Au final le spectacle qui n'avait duré que quelques secondes s'acheva et Naho ne tarda pas après avoir attaché ses cheveux d'un vulgaire chignon dont des mèches continuaient d'encadrer son visage à se glisser dans le lit. Venant à califourchon sur lui, elle l'embrassa, plus par l'envie d'être proche de lui, l'envie d'un câlin, l'envie d'un moment rien qu'à eux, plutôt que par plaisir et par désir d'aller plus loin. Elle passa une main dans ses cheveux en se relevant, pour les laisser en bataille avant de l'embrasser sur le bout du nez et de rester allongé sur lui, fermant les yeux.
Si elle aurait pu, elle serais resté toute la vie allongé sur lui, sentir son corps chaud contre le sien.

*¤*


Le reveil sonna de sa chambre alors que Naho ouvrait péniblement les yeux. La bouche pateuse de ne pas s'être lavé les dents et peut être même un goût sucré de soda. Elle se tourna péniblement sur le côté, le corps courbaturé comme après une journée de folie. Elle eu un sourire en ce demandant ce qu'elle aurait bien pu faire avant de se rendormir, accablée de fatigue.

*¤*


Le réveil chantait toujours à tu-tête ce qui réveilla pour la seconde fois l'étudiante qui percuta un peu plus la situation. Fixant les mur couleur caramel, elle comprit qu'elle n'était pas dans sa chambre. Elle se redressa, remarqua la lingerie fine qu'elle portait, sorti pour les occasions particulières. Une présence bougea à côté d'elle, la faisant sursautée. Elle regarda James, avant de mettre une main sur son front. Une sourire s'allongea sur ses lèvres avant qu'elle le vienne se coller à lui, passant une main sur son bras ventre et l'embrasser au coin des lèvres. Comment avait-elle pu l'oublier ?
Le réveil la rappela encore et toujours, comme pour la prévenir d'une mauvaise chose. Elle se redressa, les pupilles contractées avant de passer au dessus de James, trébuchant mais se rattrapant et rire en se dirigeant en courant vers la salle de bain.

_ James ! Bouge ! On doit aller au pensionnat ! S'écria la jeune femme de la salle de bain où le jeune homme pouvait entendre déjà l'eau coulé sur le corps de la demoiselle. J'ai des vêtements pour homme dans l'armoir d'ami, regarde pour toi ! Finissait-elle par lui avouer à travers la coulé d'eau bouillante.

Sous le jet d'eau qui continuait de la trempée, elle se pris à sourire. Il allait aller au pensionnat ensemble, après avoir passé la soirée tout les deux. Ses joues étaient devenues rouges et elle se demanda si c'était sous l'effet de la chaleur ou si c'était la crainte que quelqu'un sache pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   Mar 18 Jan - 20:27

Je sentais ma gorge se serrer au fur et à mesure que je lui parlais, au fur et à mesure que j'élaborais des plans pour que tout aille bien pour nous... Seulement, la jeune femme se semblait que s'endormir pendant que j'échafaudais nos plans. Je la regardais faire, je ne m'arrêtais pas pour autant, de parler dans le vide, de continuer mon soliloque, en attendant qu'enfin elle me prête un peu plus d'attention... Mais cela n'arriva pas. Je lui fis un sourire, alors que la jeune femme me demandait de la pardonner de sa somnolence, seulement son visage était tellement doux que j'aurais pu lui pardonner de m'avoir enfoncé un couteau dans le ventre... Je l'observais tendrement alors qu'elle commençait à s'assoupir sur moi, je voyais un ange aux cheveux verts sur mes genoux, mon cœur semblait avoir réellement envie de battre à nouveau pour quelqu'un.

J'allais finir par passer une main sur le visage de la jeune femme pour l'apaiser un peu plus quand celle-ci se redressa d'un geste assez vif. Je pris presque peur et la regardais un instant, me demandant si elle se sentait bien, mais elle me saisit la main et nous montâmes à la chambre, la chambre d'ami cette fois, plongée dans le noir. Mes yeux mirent quelques instants à s'y habituer, puis je pus distinguer, grâce au clair de lune mêlée sans doute à la lumière des réverbères, la jeune femme qui me faisait face, détachant les boutons de ma chemise avec minutie et précipitation mêlés. Je me laissais faire, trop fatigué pour dire quoique ce soit, et sûrement trop amoureux aussi. À ce niveau-là, j'aurais été lui chercher la lune avec un lasso, mais pas ce soir... J'étais trop fatigué... C'était par ailleurs ce qui me surprenait chez Naho. Elle avait été prête à s'endormir sur mes genoux quelques minutes avant et là elle semblait avoir un regain d'énergie, se présentant à nouveau comme la prédatrice qui me déshabillait et me donnait des ordres. Le pire c'est que, dans mon état second, ça ne me déplaisait pas.
Je m'exécutais donc, rentrant dans le lit douillet, observant mon aimée qui se déshabillait à son tour. Je me rinçai l'œil timidement, avant d'accueillir la jeune femme dans notre monde sans nuage que constituait son lit. Elle vint se poser au-dessus de moi et je la regardais de ma position avec un petit sourire, je la trouvais drôle quand elle se rendait à chaque fois dominatrice de la situation... Je laissais s'échapper de ma bouche un petit soupir de contentement alors qu'elle se posait littéralement sur moi. Je l'entourais de mes bras, avec la sensation que peut-être, ainsi, je pourrais la protéger... Peut-être qu'elle restera avec moi...


Je me réveillais en grognant légèrement, bougeant les yeux toujours fermés, les sourcils froncés, faisant tout de même semblant de ne pas entendre le bruit de ce @¤$&%# de réveil qui me lacérait les oreilles. La bonne nouvelle était que je ne fus même pas surpris de la présence de Naho à mes côtés qui passa une main sur mon ventre avant de m'embrasser doucement. Malheureusement, elle se dégagea bien vite, laissant un grand vite autour de moi. Je la laissais s'évader sans rien dire, me recroquevillant sans bruit dans le lit soudainement froid, même si je l'entendais rire, même si j'entendais ensuite l'eau qui coulait et sa voix... Je ne me levais pas, j'avais trop froid. Je me rendormis un court instant, assez pour faire un rêve désagréable qui me resterait sûrement en tête toute la journée.
Je me levai donc, essayant de me remémorer les paroles de la jeune femme. Des vêtements, dans l'armoire. Je l'ouvris donc, une vraie garde-robe en fait, à croire qu'elle avait tué son mari la veille pour me laisser entrer. J'eus un sourire avant de choisir un pantalon noir, un T-shirt et une chemise blanche ainsi qu'une cravate noire. J'avais décidé, comme ça, de bien m'habiller. Il y avait un pull sans manche gris à rayures noires. J'enfilais tout cela, ainsi que -malheureusement- un caleçon, qu'est-ce que je pouvais détester ça. J'avais fini de m'habiller et j'étais beau comme un Dieu – ou presque, comme les vêtements étaient un chouïa trop grands pour moi.
Je pris mon portable, mes clefs et mon portefeuille avant de balayer un peu mes cheveux, je semblais prêt, mais j'aurais quand même souhaité me rafraîchir un peu. J'entrais donc dans la salle de bain et me passa un peu d'eau sur le visage. Je piquais un peu de dentifrice que je posais sur mon index, me nettoyant les dents tant bien que mal.
Une fois tout ceci fait, j'adressais un sourire à la jeune femme qui sortait, nue comme Ève, j'attrapais une serviette et la passait autour d'elle avant de poser mes lèvres contre les siennes.

« Je vais en bas, je vais avoir besoin d'une bonne dose de caféine... »

Je regrettai alors amèrement d'avoir cédé à la tentation de la pâte à dentifrice. J'avais fini de descendre les marches et allai jusqu'à la cuisine, pour fouiller un peu tout ça. Je trouvais sans grand mal comment faire fonctionner la luxueuse cafetière électrique de ma dulcinée, et cherchais quelques fruits et biscuits qui pourraient accompagner l'amère mixture et nous remplir un peu l'estomac. Moi qui aurait aimé pouvoir lui préparer un petit déjeuner digne de ce nom, c'était un peu raté.
Je souris néanmoins quand j'entendis des bruits de pas, je versais le café dans deux tasses, ajoutant un nuage de lait dans le mien – réflexe anglais.


« C'est servi, il nous reste combien de temps ? »
demandais-je innocemment, en portant ma tasse à la bouche, alors que mon portable aurait très bien pu me servir de montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fin de journée interdite. ~Suite et hentai. Attention.~ [Pv : James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» "La croisière bleue"... ( suite à île du Levant )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: A l'extérieur du pensionnat :: Les habitations :: Villa de Naho Daichi-
Sauter vers: