Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un androgyne aux multiples formes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tymp Immety

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Un androgyne aux multiples formes.    Mar 17 Aoû - 23:30


Nom :
Immety
Prénom : Tymp
Âge : 16ans
Avatar :
Spoiler:
 
Orientation Sexuelle : Indéfini.
Pouvoir : Il se métamorphose en n'importe quel félin lorsque le besoin se fait ressentir. Mais pour cela, il a besoin d'un masque en porcelaine qu'il pose sur son visage, sans ça, son pouvoir à réellement du mal à être canaliser, et il n'est plus maitre de lui même.



Tymp est de nature timide, il souffre énormément de son passé qui l'enferme dans une bulle de solitude. De plus, son physique le rend encore un peu plus seul étant donné celui-ci étant androgyne et ce faisant souvent pointer du doigt. De nature réservé il va en dire peu sur lui lorsque la situation exigerait le contraire. Mais quand l'injuste pointe le bout de son nez, Tymp peut totalement changer d'attitude et devenir à la limite de la folie. Il peut s'avérer de temps à autre très arrogant, quand son humeur n'est pas au beau fixe. Effectivement, cette personne s'avère avoir un caractère qui évolue selon son humeur.


Le physique de Tymp est très particulier. La seule chose concrête qui ne change pas est qu'on ne sait le sexe de celui-ci. Effectivement, il est androgyne. Le reste, il le modifie assez fréquemment. Passant d'un blond aux cheveux court et yeux vert vipère, et un garçon au cheveux mi-long, glissant doucement sur ses yeux bleus océan.
En arrivant au pensionnat pour l'instant, Tymp se voit les cheveux longs, noirs et attachés en un chignon laissant deux couettes devant courir sur ses joues minces. Il a pour yeux deux billes noirs perçantes dans un lac d'ivoire. L'androgyne a toujours de vastes vêtements qui ne facilite pas la distinction pour savoir son sexe. Et son visage, quelque peu efféminé peut être lié à la cause de son jeune âge.



I La clef du problème.

La guerre des 144 heures.

Le nom de cette guerre fut parfaitement trouvée : 144 heures d'une Invasion Diabolique. 144 heures de drame. Les bombardements partaient de partout accompagnés tristement de flots de sang jaillissent de n'importe où. Les "démons" et "diables" aux pouvoirs incroyables dévastaient une petite île pour mieux assouvir son pouvoir.
Pendant cette guerre courte mais meurtrière et destructrice, un gamin était en son centre, les pupilles dilatées laissant apparaître ses parfaits iris verts, brillants à chaque nouvelles étincelles d'injustice et de bataille. Il s’était réfugié dans une allée sombre près d’une grande place, et avait juré à ses parents de les attendre sagement jusqu’à ce qu’ils reviennent la chercher sans bouger. Il était blottit seul, contre le mur à moitié détruit et dont des traces infectes le tachait. L'enfant tendit les mains en face de lui où deux corps jonchaient vulgairement le sol. Le gamin aux cheveux légèrement ondulés et poussiéreux laissa échapper une lourde et brulante larme sur sa joue. Cela faisait déjà deux jours qu’il était là, en face de ces deux cadavres qui étaient sa vie et dont on lui avait privé en lui arrachant violemment. Il rompu enfin sa promesse en rampant à quatre pattes jusqu’à ces corps sans vie. Une fois à bonne distance, le gosse passa une main sur la joue puis dans les cheveux de la femme. Le visage de celle-ci avait une expression différente de celle que connaissait l’enfant. Une deuxième bille salée roula délicatement sur la joue de l’enfant pure et innocent entouré de se désastre. Son visage se tourna pour scruter avec difficulté le second corps. Il vient à se mordre violemment les lèvres, souhaitant un réveil, partir de cet enfer qu’elle connaissait déjà que trop bien. Des bruits de pas sur le bitume ensanglanté ce firent entendre. Sans même avoir eu le temps de discerner l’inconnu, un voile noir apparut devant ses yeux et sa poitrine se déchira à cause d’une lame translucide et d’entre ses lèvres d’enfant chaste, les simples mots, à l’écoute délicieuse, se firent entendre dans le monde en guerre :

_ Maman… Papa, je vous rejoins…?



II Retour en arrière.
L’été de ses 5 ans, quelques mois avant la guerre.


Le gosse courait simple au rythme du vent qui chatouillait ses oreilles et le bout de son nez. Ses cheveux roux, attachés élégamment d’un nœud rouge le rendait assez féminin mais tout à fait adorable et très enfant, si innocent et inculte aux difficultés en chaîne de la vie. Il trébucha dans l’herbe verte, mais s’en releva, frotta doucement ses genoux écorchés et reprit sa course de plus belle, sous les regards protecteurs de ses deux parents et…. D’une autre personne. La silhouette d’une femme… Non ! Un homme, mais jeune, un adolescent peut être. L’odeur de la nature stoppa cette réflexion, brouillant encore plus l’inconnu. Cet arôme entrainait à nouveau le gamin à travers le champ. Son rire aigu claquait partout aux alentours et les oiseaux l’accompagnaient sans restriction. Tout n’était que bonheur. La vision se brouilla soudainement.

_ Le bonheur…. Je veux pouvoir répéter et ressentir encore ce mot.




III L’hésitation.

La victoire des croisés sur l’ennemi.


_ Regardes ! Une gamine encore vivante ! Viens m’aider !

_ Quoi ? Attends… Mais elle a le torse complètement déchiré !

_ Mon dieu… Quels sont ces créatures pouvant faire ça ?

_ Le mieux que tu puisses faire pour elle serait de la tuer, ce n’est pas bon de laisser souffrir les gens !

_ Mais elle à l’air de vouloir se battre pour survivre. Une personne comme ça serait digne d’attention pour avoir tant de courage.

_ Laisse moi abréger ses souffrances Tonole.

_ Non… Pitié…

_ Quoi ?! Mais ! C’est impossible ! Elle ne peut pas encore consciente après une blessure qui lui a de moitié arraché tous ses organes !?

_ Laisse, je m’occuperais d’elle.

_ Non ! Tu ne peux pas, il faut l’emmener dans un endroit spécialisé.

_ Je sais ce qui sera le mieux pour elle…



IV La reconstruction.
Le ressentiment de la survie d’une entêtée.


L'androgyne n’était plus que l’ombre de lui-même durant les nombreuses luttes d’une multitudes de médecins qui s’étendaient sur lui. Effectivement, en pleine apogée médical, le cas de cette enfant les intéressait extrêmement. Il ne fut qu’un simple cobaye, plus résistant et courageux que d’autres hommes ou femmes, atrophiés par la guerre. Grâce aux interventions, l’enfant a guéri, pour le moins physiquement. Il avait eu possession de tous les organes dont il avait besoin pour sa survie, qui lui ont été transplantés les uns après les autres. Les organes des victimes de la guerre, dont le gosse pense ressentir à présent les sentiments... Son buste cicatrisait plus rapidement que la moyenne.

***


A sa sorti du domaine médical, Tonole, l’homme qui lui avait sauvé la vie l’emmena avec lui. Lorsqu'il y repense, ce n’était pas réellement un homme… Il avait gardé les mêmes traits et le son dans la voix qui mélangeait une envie diabolique régnant aussi au fond de ses pupilles. L’homme voyait en ce gamin un parfait compagnon, ou plutôt esclave.
La magie parcourait aussi le corps du personnage et s’en rendit très vite compte. Sans réellement notion du temps qu'il avait perdu depuis longtemps, il développait inlassablement son agilité, sa force et sa détermination. Mais le gosse fut vite rattrapé par ses sentiments : il était déchiré ; lui qui a été sauvé par celui qu'il hait le plus à présent, son ennemi. Il avait une dette de vie mais ne supportait plus sa condition. Son méprit pour l'homme s'accentua une fois de trop, Tymp tint alors tête à celui-ci. Une bagarre s'en suivi entre les deux personnes. Tonole eu facilement le dessus, le laissant à moitié mort au sol. Le gamin voulu empêcher que l'adulte parte en essayant de lui attraper le bras mais il parut d’un seul coup plus habile et rapide qu’il n’y paressait physiquement. Il se remit debout sur ses jambes frêles et totalement tremblante alors que son ennemi était déjà loin, il lui couru après tout en pensant ne plus jamais se laisser faire. La colère lui laissa échapper un cri, ressemblant à un grognement bestial. Les traits de son visage d'ange se déchirèrent pour laisser place à tout ce qu'il y avait de plus animal en lui. Il senti en lui un brutal changement, comme si tout son corps ne lui répondait plus, ses jambes se déchainent sur le sol tout en gardent une rapidité et agilité incroyable. Puis tout son corps prit cette aisance et le garçon senti en lui un profond mal-être l’obligeant à s’arrêter et à laisser partir à bons comptes l'homme qui lui avait mit une raclée. Un éclair brisa sa tête le faisant tomber, genoux au sol et une main en appuis tout en regardant le dos de l'homme. Cette silhouette… Il lui rappelait ce garçon. L’autre main sur le visage l'androgyne désespéré cherchait des réponses. Son corps, ses idées, ses pensées, tout ce mêlèrent brutalement dans une instabilité qui accru au plus fort.

***


Il était dans un lit aux draps blancs et froids, mais il était calme et reposé. Tonole était plus loin, en train de chuchoter au téléphone, ce qui lui remit les idées présentes en tête et la glissèrent dans une angoisse broyant sa gorge, le gamin se redressa et regarda la scène. Il lui avait l’air si inconnu sur le moment, avec son expression similaire et si différente à la fois. Dagues à la main, son ennemi s’approcha en courant et contournant rapidement la table pour arriver au niveau du gamin sans retenir ses gestes brutales en traitant le gosse de monstre. Prise d’une colère violente, les éléments s’enchainèrent rapidement, trop rapidement.



V Une seconde.
Une autre guerre, une autre victoire, une autre vie.


Son corps avait changé, laissant apparaitre une couleur bois dans les cheveux, et un côte efféminé beaucoup plus prononcé. On aurait dit une jeune fille. Même si il n’était plus petit, pleurant en cachette ses parents, ou jeune, cherchant plus de puissance et à s’entrainer sans relâche. Il était devenu insensible, et ne recherchait plus rien sauf l’image qui ne voulait sortir de sa tête de cet adolescent. Lorsqu’il croyait attraper un morceau important de son physique, il l’oubliait aussitôt le laissant dans un étrange désarroi. La Grande Guerre éclata alors qu’il vaguait seul et avait 15ans. Ne se mêlant pas à cette histoire après trop de souffrance déjà, il était neutre bien que certains ne voyait pas de cet œil l'attitude pacifique. Plus d’une lutte avait marqué sa peau, dont il ne ressortait certes pas tout le temps vainqueur, mais très peu de fois il fut perdant. Son gout pour la bagarre avait été accentué grâce à son pouvoir. Effectivement il se développait à chacun de ses combats dont il croyait à certains moments le contrôler mais le perdait un peu plus dans l’instabilité à chaque fois. Chacun des organes que lui avait donnés la science et les personnes mourantes lui permettait de se caractériser en un félin redoutable aux aptitudes uniques et qui rappelait le caractère de l'ancien porteur de l'organe. Le jeune aux pouvoirs étranges peut se métamorphoser en un majestueux tigre blanc aux crocs longs et sortant de la gueule, en une panthère noire aux griffes redoutable, en lynx aux yeux perçant et à une rapidité hors normes. Il a la possibilité de se transformer en n'importe quel félin, selon ses besoins. C'est peut être du fait qu'il puisse se métamorphosé en n'importe quel sorte de félin que l'androgyne change volontiers et très fréquemment son physique.

***


La soif de pouvoir des hommes déconcertait le gamin. Cette guerre fut menée sur une égalité parfaite et un terrain divisé en deux parties à la fin de celle-ci. Des médecins faisaient le tour des villes meurtries pour examiner les personnes en vie. Tymp tomba sur une élégante femme aux cheveux noir, attaché où deux mèches blanches coulaient le long de cette rivière de charbon. Elle l'avait rassurée et guidée, après des examens approfondies, là où il se trouvait désormais. En la rassurant, elle lui expliqua ce qu'était les deux 'guerres' dans les quelles il avait été prit. Des guerres que l'on appelle des guerres de gang, ressemblant effectivement en vrai guerre mondiale lorsque l'on se trouve en son milieu.
L'ambiance ne pouvait être que parfaite pour l'orphelin au pensionnat Yoru.




Comment avez vous découvert le forum? Normalement, je suis Naho Daichi, mais j'avais envie de me faire un deuxième personnage :)

Avez-vous des commentaires à faire sur ce dernier? Nop' rien à dire ! :)

Autre chose? J'ai envie de manger du chocolat blanc, alors je vais aller m'en chercher !


Dernière édition par Tymp Immety le Ven 20 Aoû - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Hizuhara
Admin
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 17:25

Coucou! Désolé du retard, j'ai eu du mal avec l'histoire ^^'. Il y a quelques trucs que j'ai pas compris(la honte 24 )

Au fil de l'histoire, tu passes de "il" à "elle", pourquoi?
"Quoi ?! Mais ! C’est impossible ! Elle ne peut pas encore consciente après une blessure qui lui a de moitié arraché tous ses organes !?" sa régénération soudaine et miraculeuse fait-elle parti de ses pouvoirs?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoru-pension.purforum.com
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 18:25

Gniark ! Ici c'est que de ma faute si je passe du féminin au masculin, c'est à moi de corriger ça. C'est pas du voulu 14 Pardon !

En faite, son sexe n'est pas défini. On ne sait pas si c'est une fille ou un garçon, mais je met tout au masculin, là, il était tard et j'aurais du refaire une relecture ^^'

Pour se qui est de la guérison, les médecins l'on opéré, donc aucun rapport avec un pouvoir quelconque, c'est juste la science/médecine pure et dure qui l'on sauvé.

Et j'trouve ça super héroïque de parler en étant à moitié mort, c'est un peu dingue c'est vrai -.-' Mais mon personnage en lui même est dingue ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Hizuhara
Admin
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 19:32

Oki je comprends mieux!

Dans ce cas, tout est éclaircit, tu es validée! 30

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoru-pension.purforum.com
Lorelei Tatsuo
Admin
avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 19:48

Welcome !!!!!! =)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zetsu Gojyô

avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 03/07/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 20:02

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    Ven 20 Aoû - 20:22


Hey ! J'espère que j'ai oublié aucun pronom féminin cette fois en tout cas.

Merci les gens de me faire un welcome une seconde fois hihi <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un androgyne aux multiples formes.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un androgyne aux multiples formes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À quoi ont servi les réformes économiques en Haïti ?
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» Votre prenom sous toute les formes !!
» Enfant malade, androgyne séduit. [Nel]
» Gabriel-Saint, a.k.a. l'Androgyne [U.C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Pour commencer... :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: